Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

CASSEL // Gaspar de Crayer

Du 30 juin au 4 novembre 2018 -
Musée de Flandre // 

  • Gaspar de Crayer, Thomyris
  • Gaspar de Crayer, Sainte Marie-Madeleine renonçant aux vanités du monde
  • Gaspar de Crayer, Portrait de Philippe IV d'Espagne en armure de parade
  • Gaspar de Crayer, Portrait de Philippe IV d’Espagne
  • Gaspar de Crayer, Le Martyre de sainte Catherine_preview
  • Gaspar de Crayer, La Sainte Famille avec saint Jean-Baptiste
  • Gaspar de Crayer, La Pêche miraculeuse
  • Gaspar de Crayer, Galerie d'objets d'art
  • Gaspar de Crayer, David II Teniers

 

Entre Rubens et Van Dyck, Gaspar de Crayer

Dans la famille des peintres flamands, je voudrais Gaspar de Crayer. Connu par les initiés pour ses retables contre-réformistes et ses portraits réalistes, Gaspar de Crayer reste peu connu du grand public. Pourtant, il aura mené une carrière grandiose laissant derrière lui un nombre impressionnant d’œuvres magistrales. En présentant la première exposition monographique consacrée à cet artiste, le musée de Flandre souhaite remettre en lumière son travail et son style qui fut comparé par Cornelis de Bie (auteur du premier dictionnaire d’artistes de référence publié en 1662) « à la splendeur picturale de Rubens et à l’extrême distinction de Van Dyck ». Derrière les grands maîtres devenus célébrités se cachent toujours d’immenses talents malheureusement moins reconnus : De Crayer a côtoyé les deux hommes et Van Dyck a même peint plusieurs fois son portrait. Tel un prêcheur de la bonne parole, De Crayer, sous la double influence de Rubens et de Van Dyck, répand ainsi le style de ces derniers. Avec cette exposition, le peintre injustement oublié conquière à nouveau notre considération, à l’instar des gouverneurs des Pays-Bas méridionaux qui, à l’époque, étaient friands de ses tableaux.

> On a vu, on vous raconte : l'exposition Gaspar de Crayer, de Rubens à Van Dyck au Musée de Flandre en vidéo



Requiem pour les Barthélemy