fbpx
Arts in the City YouTube
Arts in the City YouTube

Monochromes

Du 11 septembre au 3 novembre 2018 -
Galerie Le Minotaure // 

  • (c) charchoune_1925
  • (c) charchoune_1927
  • (c) charchoune_1922
  • Cantate Bach - Charchoune
  • Lempertz - Charchoune

 

Le talent de réaliser des toiles célèbres à l’international avec seulement une couleur, Kazimir Malévitch n’était pas le seul à l’avoir. Le peintre russe Serge Charchoune, après s’être épanoui dans le mouvement dada au courant des années 1910, expérimente à l’instar de l’auteur du Carré blanc sur fond blanc (1918), le purisme. Car le monochrome n’est pas uniquement une proposition artistique : vu dans l’imaginaire public comme de la non-peinture, il est en fait une ouverture sur le champ des possibles de la création. « Voguez ! L’abîme libre blanc, l’infini sont devant vous » écrivait d’ailleurs Malévitch dans le catalogue de l’exposition sur le suprématisme de 1919. Serge Charchoune a bien suivi son appel.

Et si son parcours semble semé d’embûches, entre la guerre, l’expatriation, le krach boursier et le manque de succès artistique, il trouve enfin la reconnaissance attendue avec la rétrospective du Musée d’Art moderne de Paris en 1971. Loin est désormais l’époque à laquelle son travail était principalement apprécié par son cercle ; aujourd’hui la galerie Le Minotaure légitimise son œuvre et l’impact de celle-ci sur la peinture du XXe siècle.

Let’s discover a left behind figure of supremacism movement, Serge Charchoune, who created cubist monochromes during the beginning of the 20th century.

GALERIE LE MINOTAURE
Du 11 septembre au 3 novembre 2018

2 rue des Beaux-Arts, 75006 – M° Mabillon (10)
Du mar. au sam. de 11h à 13h et de 14h à 19h
Entrée libre

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo suivante


Arts in the City YouTube