fbpx
Mémoire de l'oubli
Mémoire de l'oubli

Vidéo - Jakuchu au Petit Palais

Jusqu'au 14 octobre 2018 -
Petit Palais //

Cette exposition du Petit Palais est d’une rareté inestimable. C’est une première, l’artiste le plus célèbre du Japon, une icône plus connue que Picasso en France, est exposé pour la première fois en France. Ses œuvres sont classées au titre de trésor national et ne voyagent jamais ! En 250 ans, elles n’avaient quitté le Japon qu’une seule fois. Et l’œuvre qui se déplace est juste monumentale, 30 rouleaux en soie de la période Edo, une série que Jakuchū a mis plus de 10 ans à réaliser, et qui est considérée comme le chef-d’œuvre de sa vie. Son titre : « Le Royaume coloré des êtres vivants ». C’est comme si notre Joconde se déplaçait à Tokyo. D’ailleurs ces œuvres ne seront exposées au Petit Palais que 26 jours en raison de leur immense fragilité, et qui retourneront ensuite dans les réserves du Palais impérial de Tokyo. Des œuvres qui ne sont même pas visibles par les Japonais eux-mêmes, Japonais dont beaucoup ont prévu un séjour à Paris pour pouvoir admirer ces peintures.  En 2016 à Kyoto, on faisait 3 heures de queue pour admirer ses œuvres. Alors pourquoi un tel engouement ? Pourquoi Jakuchū est-il considéré comme le plus grand artiste japonais de tous les temps ? Pour sa virtuosité. Cet ancien grossiste en fruits en légumes, totalement autodidacte, ne fit de la peinture son métier que passé 40 ans. Et regardez un peu cette définition incroyable, sur soie en plus, rappelons qu’il faut travailler sur l’envers comme en tapisserie. Jakuchū utilise les plus beaux pigments, comme le bleu de Prusse, plus cher que l’or et qu’il sera le premier artiste japonais à utiliser. C’est cette qualité extraordinaire des pigments qui confère encore aujourd’hui un tel éclat aux couleurs, on jurerait quand on voit ces toiles qu’elles viennent à peine d’être peintes. Alors que c’était en 1750.

  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • Vue de l'exposition Jakuchū, le Royaume coloré des êtres vivants - Petit Palais (48)
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • Dessin de fleurs de Cléodia
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City

 

Jakuchū peint la neige à coup de gouttes comme un Pollock 200 ans plus tôt. Ses coqs, ses poissons, des paons ou ses canards sont peints avec une finesse inégalée. Et regardez un peu cette maîtrise incroyable  de la peinture sur soie, avec une absence totale de lignes de contours. On raconte que ses couleurs sont aussi incandescentes qu’il y a près de 3 siècles, que les plumes de ses phénix ont la finesse de la dentelle, que ses érables comptent près de 600 feuilles et autant de nuances différentes déclinant le rouge, du rosé à l’orangé. Et bien l’on peut vous dire que c’est vrai, maintenant que nous avons eu la chance de voir ce trésor incroyable. Un travail fou, impossible à imaginer ou même à concevoir tant qu'on n’a pas ces rouleaux devant soi. Stupéfiant.

> Plus de vidéos d'expositions

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Chroniques parallèles, Audi Talents - Friche la Belle de Mai
  • Vidéo
  • Contemporain

Vidéo - Audi Talents, Chroniques parallèles à la Friche La Belle de Mai

Jusqu'au 14 octobre 2018 - Friche Belle de Mai // L’exposition Chroniques Parallèles dont nous avons pu découvrir le 1er volet au Palais de Tokyo se déplace à la Belle friche de Mai à Marseille.…

Renaissance, Musée d'art et d'histoire de Langres
  • Vidéo
  • Classique

Vidéo - Langres et la Renaissance au Musée d'Art et d'Histoire de Langres

Jusqu'au 7 octobre 2018 - Musée d'Art et d'Histoire de Langres // A Langres, l’une des plus belles villes fortifiées de France, Langres, cité natale du philosophe Denis Diderot, on fête l’année…

Songes et Lumières, Ecomusée d'Alsace
  • Vidéo
  • En famille

Vidéo - Songes et lumières à l'Ecomusée d'Alsace

Du 4 au 19 août 2018 - Ecomusée d'Alsace // On se rend à l’Ecomusée d’Alsace, à Ungersheim, juste à côté de Strasbourg pour assister à un festival nocturne extraordinaire. Le lieu ici déjà est…

James Turrell, Musée d'Arts de Nantes

Vidéo - James Turrell au Musée d'Arts de Nantes

Jusqu'au 2 septembre 2018 - Musée d'Arts de Nantes // On se rend au magnifique musée d’Arts de Nantes, le seul musée de France proposant des œuvres du XIIème au XIXème siècle sans interruption.…


Mémoire de l'oubli