Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

Théâtre - Lucrece Borgia

PARIS - 
Jusqu'au 27 février 2019 -
Comédie-Française //

Mise en scène : Denis Podalydès
Scénographie : Eric Ruf
Costumes : Christian Lacroix

Avec : Eric Ruf, Thierry Hancisse*, Alain Lenglet*, Alexandre Pavloff*, Elsa Lepoivre, Serge Bagdassarian*, Christian Hecq*, Gilles David*, Adeline d'Hermy*, Jéremy Lopez*, Clément Hervieu-Léger*, Nazim Boudjenah, Elliot Jenicot*, Benjamin Lavernhe*, Claire de la Rüe de la Can*, Julien Frison*, Gaël Kamilindi, Yoann Gasiorowski*, et les comédiens de l'académue de la Comédie-Française.

Denis Podalydès suit Victor Hugo dans son lyrisme pour « mieux descendre dans ce gouffre d’ombre qu’est Lucrèce Borgia, tragédie ambivalente et subversive, sorte de monstre de beauté comme d’inconvenance ».

Pièce maîtresse du théâtre hugolien, œuvre « la plus puissante » de l’auteur pour George SandLucrèce Borgia entre au répertoire de la Comédie-Française en 1918.
« Et maintenant mêlez à toute cette difformité morale un sentiment pur, […] le sentiment maternel ; dans votre monstre, mettez une mère ; et le monstre fera pleurer », peut-on lire dans la préface.
La mise en scène d’Antoine Vitez, en 1985 à Avignon, a nourri le désir de Denis Podalydès de suivre Victor Hugo dans son lyrisme pour « mieux descendre dans ce gouffre d’ombre qu’est Lucrèce Borgia, tragédie ambivalente et subversive, sorte de monstre de beauté comme d’inconvenance », pour restituer la violence poétique du drame incestueux.

La pièce réclame une ampleur du geste, du sentiment, un jeu qui accepte le ridicule et l’exagération, et marie sans retenue le grotesque et le sublime.
« Hugo dans chaque scène s’emploie à tendre cet arc, à accentuer les contrastes. Cette loi fondamentale du drame, c’est bien dans Shakespeare que Hugo l’a prise. » La scène d’exposition s’ouvre sur une gondole où un groupe d’hommes débraillés, masques grotesques sur le visage, conte l’histoire de l’ignoble famille Borgia, rappelant comment les deux frères César et Jean se sont entretués pour l’amour de leur sœur Lucrèce.
Mais Hugo déforme ici la réalité historique pour mieux l’adapter à sa vision dramatique en entachant Lucrèce de fratricide, muée ici en monstre pétri d’amour maternel : « Le travestissement, le masque viennent à la fois de la pièce et du désir de faire de Lucrèce moins une héroïne dramatique qu’une allégorie du paria » ajoute Denis Podalydès.

Comédie-Française
Jusqu'au 27 février 2019
Place Colette, 75001


Vous aimerez aussi…

New, la comédie musicale improvisée
  • Théâtre
  • Concert

Théâtre - New, la comédie musicale improvisée

PARIS - Du 13 au 18 décembre 2018 - Le Grand Point Virgule // Dans cette comédie musicale au concept novateur, c’est au public de décider ! Il invente un titre, donne le lieu et les rebondissements…

L'occupation
  • Théâtre

Théâtre - L'Occupation

PARIS -  Jusqu'au 2 décembre 2018 - Théâtre de l'Oeuvre // Un texte d’Annie ERNAUX Avec Romane BOHRINGER Mise en scène : Pierre PRADINAS Avec « L’occupation », Annie Ernaux dresse…

L'ordre des choses
  • Théâtre

Théâtre - L'ordre des choses

PARIS -  Jusqu'au 2 décembre 2018 - Théâtre de la Michodière // Bernard Hubert (soixante ans,) et Juliette sa jeune compagne voient débarquer, Thomas, un séduisant trentenaire qui prétend, test ADN…

ART (Patrice KERBRAT) 2018
  • Théâtre

Théâtre - Art

PARIS -  Jusqu'au 29 décembre 2018 - Théâtre Antoine // De Yasmina REZA Mise en Scène de Patrice KERBRAT Avec : Charles BERLING Jean-Pierre DARROUSSIN Alain FROMAGER Ils sont trois…


Requiem pour les Barthélemy