Chaumont-sur-Loire - Festival international des jardins

Domaine de Chaumont-sur-Loire
Jusqu'au 3 novembre 2019

  • Vue du Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Vue du Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Vue du Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Vue du Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Vue du Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Vue du Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Vue du Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Vue du Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Vue du Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Le Jardin des Voyelles
  • Le jardin du présent intensément
  • Le livre de sable
  • Le temple de nos pensées
  • Le voyage intérieur

 

Depuis 1992, le Festival international des Jardins est un lieu de rendez-vous phare des amateurs de botanique, paysagistes ou jardiniers professionnels et amateurs. Des thèmes aussi originaux que « jardin de couleur », « jardins d’avenir », « jardin des péchés capitaux » ou « jardins de la pensée » se sont succédé au fil des années pour la promesse d’une invitation au voyage fleurie, colorée et extrêmement originale. C’est aussi l’occasion, chaque année, de découvrir de nouvelles pratiques ainsi que de nouveaux matériaux. Vous n’avez aucune excuse pour rater cet évènement reconnu dans le monde, puisqu’il a lieu d’avril à novembre 2019 !

Écrin de verdure et de pierre dominant le fleuve, le Domaine de Chaumont-sur-Loire se trouve au cœur des paysages culturels du Val de Loire inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. À la fois centre d’art et de nature, il est le lieu vivant incontournable de l’art du jardin. Fleurissent ici des occasions de venir vivre des moments de beauté inouïs sur un site d’émotion exceptionnel. Près de 30 jardins ont été conçus pour que chaque équipe puisse inscrire son projet dans la pérennité. Venues des États-Unis, du Japon, de Corée du Sud, d’Italie ou encore des Pays-Bas et du Vietnam, chacune propose sa vision du jardin - qui dépasse largement celle du jardinier ou du paysagiste. Parmi elles, on compte des bijoutiers, des comédiens, des scénographes, des décorateurs et même un ingénieur agroalimentaire, qui nous font part de leurs expertises. Le végétal est célébré par la créativité infinie de l’Homme, qui s’associe à la nature pour en glorifier la beauté. Une dentelle métallique ciselée par un «paysagiste-bijoutier», un surréaliste ciel de plumes blanc, des cloisons de verre coloré, des briques de couleur portant le nom des plantes, autant de scènes poétiques encore jamais vues dans nos jardins.


Vous aimerez aussi…

Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger, Metafloristics, 2016-2018
  • En amoureux
  • Vidéo

Valence - Aux extrémités de notre univers

Musée de Valence, Art et Archéologie
Jusqu'au 29 septembre 2019

Installations délirantes signées par les artistes suisses Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger, cette plongée dans un univers foisonnant et poétique vous fera ressortir complètement béat.

Portrait de la soeur de l'artiste, HST, 92 x 74
  • Classique
  • Vidéo

Lyon - Jean Couty, portraits et compositions

Musée Jean Couty
Jusqu'au 15 décembre 2019

De Jean Couty (1907-1991) on connaît surtout les cathédrales, les chantiers et les paysages, mais on connaît moins ses portraits. À contre courant, l'artiste nous peint des tableaux criant de réalité. Le Musée Jean Couty sublime son travail dans cette exposition.

© Familistère de Guise Georges Fessy tous droits réservés
  • Photo
  • Contemporain

Guise - Georges Fessy et la photographie

Familistère de Guise
Jusqu'au 13 octobre 2019

Georges Fessy ou l’art de capturer l’architecture et tout ce qui gravite autour d’elle.

©Fondation Claude Monet, Giverny Droits réservés (10)
  • Classique

Giverny - Bienvenue chez Claude Monet

Fondation Claude Monet
Jusqu'au 1er novembre 2019

Le jardin extraordinaire conçu par le maître de l’Impressionnisme Claude Monet souffle ses quarante printemps. D’ordinaire, les toiles permettent de rentrer dans l’univers et les lieux qui ont inspiré le peintre. Ici, c’est exactement l’inverse puisque ce sont les coups de cœur horticoles de l’artiste qui vous aident à imaginer l’envers du décor d’un chevalet, selon Claude Monet.