2 surprise

Actu - Le mystère d'un Gauguin à deux facettes

Une oeuvre à double-face // 

AFP / Bertrand Guay

Au recto Le Jardin de Pissarro, et au verso, deux autoportraits. Cette toile méconnue de Paul Gauguin, montrée en public seulement deux fois en 140 ans, sera cédée aux enchères à Paris le 29 mars. Ce tableau de 1881, dont la valeur est estimée entre 600 000 et 900 000 euros, sera exposé au public dans les locaux de Sotheby’s à Paris à partir du 23 mars. On vous révèle les secrets de ce tableau inédit.

"C'est un tableau qui réapparaît sur le marché, pour nous c'est un vrai événement", a déclaré à l'AFP Aurélie Vandevoorde, directrice du département Art Impressionniste et Moderne de Sotheby’s France. Ce tableau est une œuvre inédite à plusieurs égards. D’une part, il symbolise l’époque où Paul Gauguin prend véritablement la décision de devenir peintre alors qu’il était agent de change. Il se rend très souvent à Pontoise dans le nord-ouest de Paris, afin de rendre visite à Camille Pissarro, qu’il considéra comme son maître. D’une autre part, cette œuvre est à double visages, en la retournant on découvre un trésor caché, deux esquisses, qui pourraient être les premiers autoportraits de Gauguin, dans lesquels on retrouve déjà la vivacité du trait des autoportraits peints dix ans plus tard.

© tous droits réservés

© tous droits réservés

Ce tableau est un bel hommage à Camille Pissaro présenté sous une ombrelle au premier plan, où il avait l’habitude de peindre avec son chevalet, avec au fond, le jardin du peintre et sa maison. Cette oeuvre baptisée "Le Jardin de Pissarro, Quai du Pothuis" est restée dans la même famille depuis les années 1920 et n’a été exposée qu’à Pont-Aven, en Bretagne, en France, en 1964 et au Cleveland Museum of Art dans le cadre d'une exposition sur le jardin (Painting the modern garden : Monet to Matisse, 2015-2016) dans l'Ohio, aux États-Unis. Le témoignage d’une grande amitié entre les deux peintres, où l’on peut déjà apercevoir l’influence que le maître aura sur son élève, qui se détache de plus en plus de la technique impressionniste, en témoigne les autoportraits du verso, aux regards perçants qui traduisent une modernité. La complicité entre les deux hommes se lit par ailleurs dans un dessin à quatre mains de 1880, conservé au musée d’Orsay, qui représente un portrait de Gauguin fait par Pissarro mêlé à celui de Pissarro par Gauguin. Une fusion qui rappelle la jeunesse de Gauguin et annonce le trait de l’artiste quelques années plus tard.


Vous aimerez aussi…

© Christie's

Actu – Un rare dessin de Picasso mis aux enchères à Paris

Un dessin de Picasso appartenant au MoMA de New-York sera mis aux enchères chez Christie’s à Paris ce jeudi 28 mars // Cette semaine est placée sous le signe de ventes aux enchères prestigieuses…

XVMfde654de-44b3-11e9-8595-6818f33e116a
  • Actu
  • Insolite

Actu – Viktoria Modesta, la nouvelle recrue du Crazy Horse

Attendue pour le mois de juin prochain, la danseuse intégrera la troupe du Crazy Horse, et on peut dire que cette artiste est résolument futuriste. // Bionique et iconique, voilà les deux adjectifs…

© Will Burrard-Lucas
  • Actu
  • Photo

Insolite – Les dernières images de « La reine des éléphants »

Le photographe Will Burrard-Lucas a immortalisé l’un des derniers pachydermes du Kenya, surnommée « La reine des éléphants » juste avant qu’elle ne soit plus. // Connu pour ses clichés…

© Festival International Jazz à Megève
  • Actu
  • Spectacles

Actu - Le Festival international Jazz à Megève est de retour 

Du 28 au 30 mars, le Festival international Jazz revient à Megève pour une 4e édition ! // Ce festival est devenu, en quatre ans à peine, le rendez-vous incontournable des amoureux de la musique et…


2 surprise