Guy Tillim, Museum of Revolution

Fondation Henri Cartier-Bresson
Jusqu'au 2 juin 2019

Jusqu'au 2 juin 2019 -
Fondation Henri Cartier-Bresson //

  • Avenue du Pr. L. Sedar Senghor, Dakar, 2017
  • Azikiwe St. Dar es Salaam Tanzanie, 2017
  • Marshall St. Johannesburg, Afrique sud, 2014
  • Rue Dr Theze, Dakar, 2017
  • Union Avenue, Harare, Zimbabwe, 2016
  • Praça do Metical, Beira, Mozambique, 2017 © Guy Tillim, Courtesy of Stevenson, Cape Town and Johannesburg

 

Guy Tillim est un photographe indépendant sud-africain qui met en lumière les grandes capitales africaines et leurs populations depuis les années 1980. Convaincu que c’est par l’image qu’il peut dénoncer l’apartheid de façon concrète, le photo-journaliste documente le gouffre qui sépare blancs et noirs sur le continent africain. De nombreux prix prestigieux récompensent alors son engagement. Aujourd’hui, l’œil photographique de Guy Tillim nous invite à découvrir les effets de la décolonisation dans les grandes villes d’Afrique, de Nairobi à Addis-Abeba, Libreville, Abidjan, Dakar ou encore Dar es-Salaam. De ses déambulations dans ces espaces urbains en plein essor, le photographe né à Johannesburg tire une série de photographies qui nous feraient presque penser à des portraits, représentant à la fois des hommes et des femmes ainsi que la ville elle-même. Ainsi, le nom de l’exposition est une référence au musée de la révolution à Maputo, capitale du Mozambique. Guy Tillim donne une voix à l’Afrique contemporaine, façonnée par des changements politiques, économiques et sociaux majeurs au cours de ces soixante-cinq dernières années. Plus qu’un simple accrochage, c’est un témoignage poignant que nous propose la fondation Henri-Cartier Bresson.

Guy Tillim’s vision of post-colonial modern African architecture and people is simply striking. Discover his poignant photographs taken in African capitals.

 


Vous aimerez aussi…

@ Tentatives de Bonheur
  • Gratuit
  • Photo

Tentatives de bonheur - sentiment éphémère

Maif Social Club
Jusqu'au 26 juillet 2019

Douze artistes tentent d’apporter une réponse à l’utopie du bonheur, notion à la fois insaisissable, subjective et intime.

N. Breton_EPPDCSI(71)
  • En famille

La Lune : 50 ans... et après ?

Un demi-siècle après le grand pas pour l’Humanité, la lune fait toujours l’objet de convoitises. Aux yeux de non spécialistes, Lunarama pourrait être une mise en scène classique de prises de vues de notre satellite, popularisées par la NASA, comme nous les connaissions depuis 50 ans.

© Henry Wessel ; courtesy Pace/ MacGill Gallery, New York
  • Photo
  • Cinéma

Henry Wessel

Maison Européenne de la Photographie
Du 5 juin au 1er septembre 2019

Décédé en septembre dernier, Henry Wessel laisse une trace indélébile dans l’histoire de la photographie et du cinéma américain.

© Adagp, Paris, 2019
  • Photo
  • Contemporain

Barbara Probst

Le Bal
Du 9 juin au 25 août 2019

Après des débuts consacrés à la sculpture, Barbara Probst entame la photographie à la Kunstakademie de Düsseldorf.