2 surprise

Quand Fellini rêvait de Picasso

Cinémathèque Française -
Du 3 avril au 28 juillet 2019 //

  • Dessin de costume pour Cabiria (Matilde)
  • Satyricon de Federico Fellini, 1969
  • La Mort de Charlotte Cordayde de Pablo Picasso, Frédéric Rossif - 1950
  • Pablo Picasso, homme nu contemplant sa compagne endormie (Hombre desnudo contemplando a su compañ,era dormida) Dinard, 1922, Crayon et huile sur bois, 19 x 24 cm
  • Rossella Falk, Georgia Simmons, Marcello Mastroianni, Nadine Sanders et Eddra Gale dans8 ½de Federico Fellini, 1963 (photographie de Paul Ronald)-DR
  • Giulietta Masina dans La Strada de Federico Fellini, 1954 ©Beta Film
  • © Comune di Rimini Cineteca -Archivio Federico Fellin
  • © Comune di Rimini Cineteca -Archivio Federico Fellin
  • © Comune di Rimini Cineteca -Archivio Federico Fellin
  • Photo : Vittoriano Rastelli/Corbis via Getty Images)
  • © FABA Photo : Eric Baudoin © Succession Picasso 2019
  • © FABA Photo: Marc Domage© Succession Picasso 2019
  • © 1960-PATHE PRODUCTION -RIAMA FILM
  • © 1960-PATHE PRODUCTION -RIAMA FILM
  • Villa La Californie, Cannes, juillet 1957.  Collection Harry Ransom Center, The University of Texas at Austin. © David Douglas Duncan

 

RENCONTRE AU SOMMET

Tout le monde connaît Federico Fellini, ce génie du cinéma, auteur de films célèbres comme La Dolce vita ou La strada. Ce que vous ignorez peut-être, en revanche, c’est qu’il vouait un véritable culte à Picasso. S’il a d’ailleurs bien rencontré le peintre cubiste au moins une fois en vrai au Festival de Cannes de 1961, celui-ci lui est également apparu en rêve par quatre fois. Le Picasso rêvé est à chaque fois chaleureux et paternel avec le cinéaste italien et l’encourage dans son art, comme une sorte de « compagnon de voyage ». Vous ne devez surtout pas voir cette rencontre proposée par la Cinémathèque comme une comparaison, mais plutôt comme un dialogue imaginaire entre les deux artistes, malgré la distance géographique et temporelle et la différence de médiums qui les séparent. Grâce aux affiches de cinéma, aux photographies et aux costumes présentés ainsi que la soixantaine d’œuvres de Picasso exposées et les extraits de films de Fellini ou ceux où Picasso apparaît comme Le Mystère Picasso de Clouzot, vous découvrirez que les deux personnalités se ressemblent beaucoup. Tous deux partagent les mêmes obsessions, la même sensibilité et chérissent les mêmes thèmes comme celui de la femme, qu’elle soit tendre et fatale, prostituée ou idéalisée, qu’elle vienne du cirque ou de la mythologie. Lorsque l’on comprend ce rapport ambivalent entre les deux hommes, on se rend compte à quel point l’art de Picasso se reflète dans le cinéma de Fellini. L’exposition vous propose donc de poser un nouveau regard sur l’art de ces deux géants résolument visionnaires, qui ont marqué notre histoire et qui nous ont laissés en héritage, une œuvre majeure et colossale.

This exhibit compares the art of Picasso, the master of painting, and of Fellini, the talented filmmaker. It’s the perfect opportunity to rediscover them !


Expo précédente


2 surprise