Océanie

Musée du quai Branly - Jacques Chirac
Du 12 mars au 7 juillet 2019

Si vous avez envie d’un peu de dépaysement, c’est au Musée du Quai Branly qu’il faut vous rendre, avec cette superbe exposition consacrée aux trésors d’Océanie, une première en plus de 35 ans. Ici nous allons passer de l’Antiquité à aujourd’hui, d’œuvres ancestrales à des créations contemporaines, de la Nouvelle-Guinée à l’Île de Pâques, de Hawaii à la Nouvelle-Zélande, en 200 pièces d’exceptions qui nous content la fabuleuse histoire de ce continent aux 25 000 îles… Un continent d’océan, justement nommé « Océanie ». Voyage à travers le Pacifique, à la rencontre des cultures et peuples insulaires d’Océanie.

Il y a 250 ans, James Cook découvrait ce bout du monde, en plein cœur du Pacifique… Et effectivement, nous sommes accueillis ici par des pirogues séculaires soigneusement sculptées, indispensables aux échanges, et devenues un art à part entière. Regardez un peu le niveau de détail de la sculpture, des pièces remarquablement bien conservées, exposées pour la première fois en France. On y admirera ces incroyables figures de proue, destinées à impressionner les autres peuples, des instruments de navigation aussi, des statues mythiques comme celle du dieu A’a dont Picasso avait une réplique en bronze, des masques kanak très impressionnants, une tête de monnaie d’un raffinement inouï, des ornements en jade, des figures rituelles … Coiffes, parures plastrons, colliers, c’est tout l’art des cérémonies que nous allons découvrir ici, dans une exposition aussi riche que dépaysante. Mais vous n’admirerez pas que des pièces anciennes, l’exposition va jusqu’à la période contemporaine, nous montrant comment les traditions se sont transmises pour faire évoluer l’art avec son époque. La transition est marquée par cette œuvre, intitulée, In pursuit of Venus, de Lisa Reihana. Une vidéo qui date de 1984 et qui nous transporte dans une expérience immersive totale au beau milieu d’une île Néo-Zélandaise, en pleine conquête européenne. L’œuvre évoque le premier voyage de James Cook à Tahiti. L’artiste néo-zélandaise s’est inspiré d’un papier peint dessiné par le Français Jean-Gabriel Charvet et qui s'intitulait "les sauvages de la mer du pacifique" (1804).
Un peu plus loin, on tombera nez-à-nez avec le piano baroque Story of a New Zealand River, de Michael Parekowai, présenté en 2011 à la biennale de Venise.  “Tell Them” conclue l’artiste et poète Kathy, dites-leur que l’avenir est menacé par l’homme, par les essais nucléaires, par l’urgence climatique. On termine l'exposition par une installation de onze mètres de haut, créée par le collectif d'artistes maoris "Kiko Moana". Une étoffe d'écorce d’un bleu puissant, faite de plastique, en allusion aux déchets qui détruisent le Pacifique. Désormais, les jolies pirogues et autres outils de navigation pour dompter l’océan se sont transformés en cris d’alerte pour le sauver, un message qu'il est toujours utile de rappeler au monde entier.

  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (1)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (2)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (3)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (4)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (5)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (6)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (7)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (8)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (9)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (10)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (11)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (12)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (13)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (14)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (15)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (16)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (17)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (18)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (19)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (20)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (21)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (22)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (23)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (24)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (25)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (26)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (27)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (28)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (29)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (30)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (31)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (32)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (33)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (34)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (35)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (36)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (37)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (38)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (39)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (40)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (41)
  • Vue de l'exposition Océanie, Musée du Quai Branly, Paris (42)

 

VOYAGE EN TERRE INCONNUE

Cela faisait 35 ans qu’aucune exposition n’avait souligné l’importance des cultures de l’Océanie dans le monde. À l’occasion du 250e anniversaire de la découverte des îles du Pacifique par James Cook, le musée a décidé de mettre à l’honneur cette culture d’une incroyable richesse. Plus de 200 objets de tout temps comme des ornements en jade, des figures spirituelles, des coiffes folkloriques ornées de plumes et de coquillages et des statuettes en bois tatouées, nous montrent toute la diversité de l’art océanien. En réalité, par rapport à la production artistique intense de ces 25 000 îles depuis l’Antiquité, cette sélection d’œuvres ne montre qu’une infime partie du savoir-faire et du talent des artistes. Vous découvrirez également que l’histoire de ce continent est plurielle, car même si les différentes civilisations partagent les mêmes réflexions et interrogations et restent intimement liées, chaque archipel a su conserver sa propre particularité. Cette exposition est d’ailleurs la première d’envergure consacrée à ce continent et couvre plus de 500 ans de son histoire. Elle raconte comment tradition et mémoire ancestrale coexistent avec le regard visionnaire, parfois critique, que portent les artistes sur leur société et le reste du monde. Un voyage surprenant à entreprendre pour comprendre l’identité de ce continent.

Le saviez-vous ? Le voyage de James Cook pour découvrir l’océan Pacifique sud a duré trois ans de 1768 à 1771. Son expédition le mena à Tahiti, en Nouvelle-Zélande, en Tasmanie, en Australie et en Nouvelle-Guinée. Il est d’ailleurs connu comme étant le premier Européen à avoir débarqué sur la côte Est de l’Australie et à avoir cartographié la Nouvelle-Zélande.

Come to discover the unknown art of the Oceanic continent through the 200 works presented during this exhibition.

  • Sculpture faîtière
  • Sculpture anthropomorphe du dieu Rao
  • Nguzunguzu, figure fixée sur la proue d’une pirogue © MKB, Derek Li Wan Po
  • Kiko Moana
  •  Taumi, plastron
  • Pirogue
  • He Kōrero Pūrākau mo Te Awanui o Te Motu. Story of a New Zealand River
  • Tino aitu, figure de divinité masculine connue sous le nom de Ko Kawe (Kave)
  • Sabi ou savi, bouclier de pirogue avec une proue en forme de crocodile
  • Crucifix