Aubusson - Le mur et l'espace

Centre culturel et artistique Jean Lurçat
Du 29 juin au 6 octobre 2019

Du 29 juin au 6 octobre 2019 -
Centre culturel et artistique Jean Lurçat

  • Cathédrale psychédélique, Arthur Jobin(1927 - 2000), tapisserie créée pour la 4e Biennale de Lausanne en 1969, tissage Claire Jobin, laine, 6 m x 3,20 m x 3,20 m.
  • Elsi Giauque, Element virtuel spatial, (1969-1972), Haute Lisse dématérialisée, dimensions variables, 400x400x400cm, Exécution: Elsi Giauque, Käthi Wenger, 4ème Biennale de Lausanne
  • Mariette Rousseau-Vermette, Hiver Canadien, 1961, Basse Lisse Laine 213 x 540cm, atelier de l'artiste, 1ère Biennale de Lausane, 1962, Musée des Beaux Arts du Québec
  • Mark Adams, Etats-Unis (1925 - 2006), Vol d'anges (Flight of Angels),1962, Basse lisse, laine et coton, 300 x 365cm, Atelier de Paul et Marguerite Avignon, Aubusson, 2ème Biennale de Lausanne, 1965, Denver Art Museum Collection, Neustester Textile Collection, Gift of the E. Mark Adams and Beth Van Hoesen Trust
  • Maureen Hodge, Grande-Bretagne (1941) Bois d’hiver (Winterwood) , 1965 Haute lisse, laine, lin, jute, 175 x 460 cm Atelier de l’artiste 2e Biennale de Lausanne, 1965 Collection de l’artiste
  • Pablo Picasso, Espagne (1881-1973) Les Deux Clowns , 1960 Haute lisse, laine, 193 x 143 cm 2 e Biennale de Lausanne, 1965 Ateliers Pinton Frères, Felletin Cité de la tapisserie, Aubusson, inv. 2017.11.1

 

Un « séisme » dans la tapisserie s’est produit aux Biennales internationales de Lausanne entre 1962 et 1969, que vous pourrez revivre en déambulant dans les salles du Centre Jean-Lurçat. Des métamorphoses rapides eurent lieu en l’espace de sept ans : les concepts, règles, usages et techniques en vigueur ont totalement été chamboulés ! Creuset d’une nouvelle approche plus libre, les décorations murales se sont ouvertes au tridimensionnel. Des créateurs venus de toute l’Europe ont ainsi questionné la dualité artiste/artisan en laissant libre-cours à leur imagination pour émanciper les murs des carcans institutionnels. Imaginez, une trentaine de tapisseries colorées à souhait, brodées ou suspendues dans le vide, devenant de véritables sculptures de fils affranchies. Montrée la même année à Paris à la Manufacture des Gobelins, cette exposition familiarisait le public à ces nouvelles expressions textiles, transposant sur le tissu de manière virtuose les œuvres de grands peintres tels que Picasso ou Delaunay.


Expo précédente