ANNULE- Salon du Dessin de Paris

PALAIS BRONGNIART

  • SDD 2020- Eric Coatalem- Elisabeth Vigée Le Brun- Portrait d'Adelaide Landry, femme de chambre de Madame Vigée Le Brun
  • Hans Reichel Le rêve du petit oiseau
  • SDD 2020- Ary Jan- Carl Haag- Palmyre et Arc de Triomphe- 1873
  • SDD 2020 - DE BAYSER - Il Pordenone Etude d'homme en buste recto
  • SDD 2020- La Presidence Marcel Gromaire ses trois petits-enfants . 1957
  • SDD 2020 ERIC GILLIS Georges Dorignac_La Gitane
  • SDD 2020 - ARY JAN - Jacques Majorelle nu 1955

 

7

En raison de la gravité de la situation à l’échelle internationale liée à l’évolution du COVID-19 et afin de préserver la santé de tous, les organisateurs du Salon du dessin ont décidé d’annuler la 29ème édition de la manifestation qui avait été reportée du 28 au 31 mai au Palais Brongniart.

Nouveaux talents et exposants dont la renommée n’est plus à faire se côtoient au Salon du Dessin. Ce rendez-vous convie une quarantaine d’artistes seulement, conservant ainsi son caractère intimiste tant apprécié des visiteurs.

Vous y découvrirez des œuvres de peintres mondialement connus, à l’image de Puget, Gustave Doré ou Fragonard mais aussi d’artistes moins souvent exposés. Vous pénétrerez ainsi dans la représentation envoûtante du petit canal de Venise, typique de l’art symboliste, de Degouve de Nuncques qui parvient à rendre compte de l’atmosphère régnant le long du canal grâce aux douces teintes du pastel.

Vous aurez aussi l’occasion de contempler de nombreux tableaux représentant des femmes. La Belle Zohra, de Jacques Majorelle, représentant une femme noire nue, ne manquera pas de vous éblouir. Ce peintre multiplie les expériences de la couleur et les recherches d’application de poudres d’or et d’argent, offrant de délicieux jeux de lumière. Autre profil de femme, celui d’une gitane dessinée au fusain et à la sanguine par Georges Dorignac, artiste oublié après sa mort brutale en 1925 avant d’être redécouvert récemment. En parallèle, le Salon organise un parcours hors-les-murs très prisé, la « Semaine du dessin », qui vous ouvre gratuitement les portes de très grands musées parisiens. Attention, vous devez vous inscrire au préalable sur le site du Salon du Dessin avant de vous déplacer.

Au programme, des visites inédites et gratuites. En voici quelques exemples :

Le Petit Palais inaugurera son exposition dédiée à la Collection Prat, un ensemble privé de dessins prestigieux qui vous fera voyager parmi trois siècles d’art français. 20 invitations seront accessibles au grand public.

Le Centre Pompidou présentera des feuilles de Tériade, Chagall et Matisse autour du thème « le jardin comme lieu d’expérimentation ». Mardi 24 mars à 10h30.

Aux Beaux-Arts de Paris, une visite privée de l’exposition temporaire Le dessin à Bologne : Carrache, Le Guerchin, Dominiquin, sera proposée. Il s’agit d’un ensemble de dessins rassemblant des études de composition ou de figures destinées tant à des tableaux qu’à des grands décors. Jeudi 26 mars à 10h.

La Bibliothèque nationale de France présentera des dessins autour du thème de la botanique, issus des collections du Département des Estampes et de la photographie. Jeudi 26 mars à 15h30.

Participez à une visite libre de l’exposition Otto Freundlich, la révélation de l’abstraction au Musée de Montmartre. Cette exposition met en lumière comment, par la multiplicité de ses créations et par sa pensée philosophique, Otto Freundlich jouera un rôle précurseur dans la conception de l’art moderne. Samedi 28 mars de 10h à 18h.

Le Musée d’Orsay propose une visite commentée d’un accrochage mêlant photographies et dessins autour du thème des jardins. Lundi 30 mars à 11h.

Le Musée Jean-Jacques Henner vous convie à une visite privée des supports insolites de l’artiste. Papier journal, cartes postales, ils n’auront plus de secret pour vous. Le 24 mars à 10h30.

This exhibition is an ode to nature. Many parisian museums will open their doors and you will see their private collections.