CID Grand Hornu
CID Grand Hornu

* Les châsses de Ségry au Musée de l'Hospice Saint-Roch

Musée de l'Hospice Saint-Roch
Jusqu'au 30 décembre 2020

  • Musée de l'Hospice Saint Roch, Châsse de Saint Fauste
  • Musée de l'Hospice Saint Roch, Châsse de Saint Fauste
  • Musée de l'Hospice Saint Roch, Châsse de Saint Fauste
  • Musée de l'Hospice Saint Roch, Châsse de Saint Fauste
  • Musée de l'Hospice Saint Roch, Châsse de Saint Fauste
  • Musée de l'Hospice Saint Roch, Châsse de Saint Fauste

 

6

Des reliques médiévales d’une sainte méconnue s’installent à Issoudun… Un trésor national à découvrir à l’Hospice Saint-Roch : les châsses de Ségry.

Un prêt exceptionnel s’installe au Musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun : deux châsses médiévales considérées comme des trésors nationaux et issues des collections du Musée de Cluny à Paris. Cet événement hors du commun voit le jour grâce à l’opération « Culture près de chez vous » du Ministère de la Culture, visant à faciliter les prêts d’œuvres entre les musées nationaux et territoriaux…

Le christianisme au Moyen-Âge
Au Moyen-Âge, le christianisme tient une place prépondérante dans l’organisation de la vie terrestre occidentale. Une des pratiques les plus marquées du culte médiéval est celle de la vénération de reliques ou d’images de la Vierge, du Christ ou d’un saint – visant à donner une aide matérielle à la foi et à rassurer les populations. Les reliques sont les « restes » corporels du Christ et des Saints et possèdent, selon les croyances de l’époque, des vertus exceptionnelles. La possession de ces objets sains est donc très prestigieuse et enviée : elle est l’objet d’un véritable trafic.

Les reliques de Sainte Fauste
Les châsses de l’Hospice Saint Roch sont un témoignage du culte des reliques puisqu’elles ont été conçues pour contenir les restes du corps de Sainte Fauste – les protéger en leur sein et les glorifier par leur superbe. L’histoire de la Sainte est très peu connue puisqu’elle ne figure pas dans les textes les plus célèbres ; en voici les grandes lignes :

« Fauste après avoir été honteusement rasée, pendue en l’air, et gênée par Evilasius, qui était prêtre des idoles, fut renversée par terre, pour être sciée par le travers du corps : mais les bourreaux ne lui purent nuire, de quoi étonner Evilasius, il se convertit à la foi, et la confessant constamment en présence de l’Empereur, il fut diversement tourmenté ; sainte Fauste eut la tête trouée, et tout le corps percé de clous ; elle fut jetée dans une poisse ardente, enfin entendant une voix du Ciel, qui l’appe-lait avec Evilasius, elle rendit son âme à Dieu. »
Les nouvelles fleurs des vies des saints avec les instructions sur les principales festes de toute l’année, selon l’ordre du Calendrier & du Martyrologue Romain recueillis par Père Ribadeneyra, augmentées par André du Val, enrichies par R.P Simon Martin, 4é édition, 1657.

Focus sur les châsses de Sainte Fauste
Les châsses du Trésor de Ségry – originiaires de l’Abbaye de la Prée et dites « de Sainte Fauste » - datent du XIIIème siècle. Leurs décors ont été conçus grâce à la technique des « émaux du Limousin » ; deux procédés sont ici alternés : une première méthode consiste à émailler les fonds des scènes représentées (et à graver les figures mises en avant), la seconde consiste à faire l'inverse (en émaillant cette fois les figures et non plus les fonds).

La Grande Châsse met en avant plusieurs scènes du martyre de Sainte Fauste, ainsi que le Christ en Majesté sur sa face principale. Il est encadré par un alpha et un omega ainsi que des quatre vivants, symboles des évangélistes : l’ange (Matthieu), l’aigle (Jean), le taureau (Luc) et le lion (Marc). Des saints ainsi que Marie accompagnent la figure du Christ, cette disposition reprenant la composition iconographique de la châsse de Saint Calmine de l’Abbaye de Mozac (fin du XIIème s.), la plus connue des émaux champlevés de Limoges.
La Petite Châsse est moins imposante que la première. Sur ses différentes faces, on distingue deux scènes du martyre de Sainte Fauste : l’ordonnance du supplice par le proconsul Evilasius et la figure de la sainte « jouissant au paradis de la gloire du martyre ».

Vous voulez en savoir plus sur les précédentes expositions du Musée de l'Hospice Saint-Roch ? Vous trouverez un focus sur l'exposition Leonor Fini ici, sur l'exposition Gérard Fromanger ici ou encore sur celle de Pascal Maître .

MUSÉE DE L'HOSPICE SAINT ROCH
Jusqu'au 30 décembre 2020
Rue de l'Hospice Saint-Roch 36100 ISSOUDUN


Vous aimerez aussi…

Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire S. Rusterholtz, Le jardin de Gaïa… aïe aïe !.jpg 3
  • Festival
  • En amoureux

* Festival des jardins à Chaumont-sur-Loire

Domaine de Chaumont-sur-Loire
Jusqu’au 1er nov. 2020

Situé en bord de Loire, le Domaine de Chaumont-sur-Loire est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, comprenant le Château, les Écuries, les dépendances et le parc. Depuis 1992, le Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire est un lieu d’expérimentation dans le domaine de la création paysagère. Le parcours du festival est construit selon la silhouette d’un arbre aux branches semées de jardins aménagés. Suivez-nous !

Exposition La mesure du monde au MRAC, vue de l’exposition au Mrac, Sérignan, 2019. Photographie Aurélien Mole
  • Contemporain

* Exposition la mesure du monde à Sérignan

Musée régional d'art contemporain Occitanie-MRAC
Jusqu’au 20 septembre 2020

Qui a dit que la physique était froide et loin de toute poésie ? L’exposition aborde les lois physiques de l’univers sous un angle sensible et poétique. Elle prend la mesure du monde, de ses reliefs, au travers de dessins, peintures, vidéos, sculptures et installations diverses qui s’attachent toutes aux détails et influencent notre regard sur l’univers.

Rocks of Jávea and the white boat, 1905. Found in the Collection of Museo Carmen Thyssen, Málaga.
  • Classique

*Exposition Joaquín Sorolla à l'Hôtel de Caumont

Hôtel de Caumont - Centre d'art
Du 10 juillet au 1er novembre 2020

Lorsque l’on contemple les œuvres de Joaquín Sorolla, on voyage en Méditerranée, transporté par la blancheur éclatante des robes de ses pêcheuses, enivré par l’écume si réaliste de la mer.

Exposition le goût de l'art au château du Rivau-Cedric Tanguy, Nature Morte au Coca © Cedric Tanguy et Aeroplastics Bruxelles
  • Insolite

* Exposition Le goût de l'art au château du Rivau

CHÂTEAU DU RIVAU
Jusqu’au 1er novembre 2020

Une quarantaine d’artistes contemporains illustrent notre rapport à la nourriture à travers des peintures, des photos mais aussi de la céramique, du verre ou encore de l’art textile. De quoi avoir l’eau à la bouche... ou pas !


CID Grand Hornu