MUMA
MUMA

Le procès Klaus Barbie. Lyon, 1987

Jusqu’au 15 octobre 2017 -
Mémorial de la Shoah //

  • Andre Cerdini, president de la cour d'Assises du Rhone, qui juge Klaus Barbie, presente son badge d'acces a l'entree du proces
  • Arrivee au palais de justice de beate Klarsfeld avec Fortunee Benguigui et Ita-Rosa Halaunbrenner le jour de leur audition le 2 juin 1987
  • Arrivee de Klaus Barbie au palais de justice de Lyon. De nombreuses conditions de securite sont prises pour eviter tout incident
  • Premiere page du rapport de la Croix Rouge de Vittel sur son assistance aux deportes du convoi parti de Lyon, 9 octobre 1944
  • Croquis de Fortunee Benguigui lors de sa deposition le 2 juin 198 par Noelle Herrendschmidt alors dessinatrice au journal La Croix
  • Elie Wiesel devant le palais de justice de Lyon
  • Genevieve de Gaulle-Anthonioz interrogee par la presse le jour de son teoignage en tant qu'experte
  • Klaus Barbie dans son box avec son interprete
  • La presse et les photographes aux marches du palais de justice de Lyon
  • Le dossier d'instruction etabli par le juge Riss coporte pres de 23 000 pages
  • Palais de justice de Lyon. La salle des pas perdus a ete amenagee en salle d'audience pour accueillir les parties civiles et le public en grand nombre
  • Premiere page du rapport de la Croix Rouge de Vittel sur son assistance aux deportes du convoi parti de Lyon, 9 octobre 1944
  • Proces-verbal de confrontation entre Klaus Barbie, Alexandre Halaunbrenner et Claudine Cohen, 5 mars 1984
  • Telex, photocopieurs, machines a ecrire dans la salle de presse pour les 900 journalistes venus couvrir le proces
  • Vue de la cabine de regie, 1987

 

15

La traque du « Boucher de Lyon »

Il y a 30 ans eut lieu l’un des plus importants procès de l’histoire contemporaine. Klaus Barbie, ancien chef de la Gestapo de Lyon sous l’Occupation se retrouve enfin devant la justice. Retour sur la sinistre affaire du « Boucher de Lyon ». Tristement connu pour sa réputation, Klaus Barbie faisait régner la terreur sur Lyon dans les années 1940. Il commande des arrestations, des rafles et des exécutions de Juifs et en 1943, il traque et torture à mort Jean Moulin. À la fin de la Seconde Guerre Mondiale, il se réfugie en Bolivie avec l’aide des États-Unis et ce n’est qu’en 1982 qu’il est retrouvé par les autorités françaises et va pouvoir répondre de ses crimes. L’exposition revient sur cet événement majeur des années 1980 et montre, grâce à de précieuses archives, à quel point ce procès est singulier. Tout d’abord, il s’agit du premier procès pour crime contre l’humanité ayant lieu en France. Mais c’est surtout son déroulement qui est inédit ! Pendant 37 jours, 107 témoins sont entendus à la barre et 42 avocats sont mobilisés. C’est aussi la première fois qu’un procès est entièrement filmé et vous aurez l’occasion d’en revivre chaque minute avec la projection de ces 157 heures de film. Vous pourrez frissonner avec ceux qui ont vécu cet événement, tournant historique dans l’éveil de la mémoire de la Seconde Guerre Mondiale à l’issue duquel, on vous rassure, Klaus Barbie fut condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

In 1987 took place the historical trial of Klaus Barbie, the former Gestapo’s leader in Lyon. In this exhibition, you will find the precious images of this trial, testimonies and exhibit that helped sentencing him.  

Mémorial de la Shoah
Jusqu’au 15 octobre 2017
17 rue Geoffroy–l’Asnier, 75004

M° Saint Paul (1)
Du dim. au ven. de 10h à 18h – Nocturne le jeu. jusqu’à 22h – Fermé le sam.
Entrée libre


Expo précédente


MUMA