MUMA
MUMA

Pop Art

Jusqu'au 21 janvier 2018 -
Musée Maillol //

  • Mel Ramos, Tobacco Rhoda, 1965 - Exposition Pop Art, Icons that matter au Musée Maillol
  • Robert Indiana, Love, 1968 - Exposition Pop Art, Icons that matter au Musée Maillol
  • Jasper Johns, Target with Four Faces, 1968 - Exposition Pop Art, Icons that matter au Musée Maillol
  • Edward Ruscha, Large Trademark with Eight Spotlights, 1962 - Exposition Pop Art, Icons that matter au Musée Maillol
  • Allan D’Arcangelo, Madonna and Child, 1963 - Exposition Pop Art, Icons that matter au Musée Maillol
  • Alex Katz, Alex, 1968 - Exposition Pop Art, Icons that matter au Musée Maillol

 

6

Icons that matter

Impossible de passer à côté de ce mouvement artistique majeur, qui excite les foules depuis le début des années 60 : le Pop Art. On ne connaît que lui et il semble mettre tout le monde d’accord. En effet, les artistes à l’origine de ce mouvement sont rapidement devenus des superstars. Qui ne connaît pas les noms d’Andy Warhol, Roy Lichtenstein ou de Jasper Johns ? A la fin des années 50, ces artistes ont bouleversé les paysages artistiques britannique et américain, dans un contexte de forte croissance économique, se substituant à de sombres années de guerre mondiale.

Dès ses débuts, le Pop Art pointe du doigt les excès de la société de consommation naissante. On assiste à la désacralisation de l’œuvre d’art puisque, moquant les techniques traditionnelles, les artistes s’inspirent d’objets du quotidien et font entrer le genre populaire au musée. Avec le hard-edge (aplats de couleurs vives, uniformes), l’introduction de la BD dans les toiles ou encore la diffusion massive des œuvres, le Pop Art réaffirme sa croyance en la puissance de l’image. Par exemple, les célèbres portraits de Warhol dépeignent non sans ironie l’« American way of life » au profit d’un art populaire, qui parle à tous et concerne chacun.

Mais avons-nous vraiment fait le tour du Pop Art ? Bien sûr que non ! Cette exposition nous présente des pièces rarement – voire jamais – présentées en France, rendant hommage aux figures emblématiques du courant, mais aussi d’artistes moins connus grâce à un prêt unique du Whitney Museum of American Art. On retrouve avec bonheur des toiles de Roy Lichtenstein, des sérigraphies de Jasper Johns, le célèbre « Love » en aluminium de Richard Indiana ou encore une curieuse sculpture représentant des frites au ketchup géantes par Claes Oldenburg. Voilà un art qui n’a pas fini de nous surprendre.

In the early 60s, Pop Art disrupted the Occidental art norms. Artists began to criticize the American dream, consumer society and sacralization of art, basing their work upon dailylife objects.

Musée Maillol
Du 22 septembre 2017 au 21 janvier 2018
61 rue de Grenelle, 75007 – M° Rue du Bac (12)
Tlj. de 10h30 à 18h30 – Nocturne le ven. jusqu’à 21h30
Tarif : 13 € - Tarif réduit : 11 €
Accessible aux personnes à mobilité réduite


Expo suivante


MUMA