fbpx
Arts in the City YouTube
Arts in the City YouTube

En couleurs, La sculpture polychrome en France 1850-1910

Du 12 juin au 9 septembre 2018 - Musée d'Orsay //

  •  Ernest Barrias , La Nature se dévoilant, 1899
  • Gérôme Corinthe
  • Gérôme Sarah Bernhardt
  • Henri Cros

 

Colorée au naturel, coiffée de vrais cheveux, vêtue d'un tutu et de véritables chaussons, La petite danseuse de 14 ans de Degas a suscité une véritable polémique à l’époque. La présence inhabituelle de couleurs, contribuant à un réalisme poussé à l’extrême, a notamment été à l’origine du scandale. Jusqu’au XIXe siècle en effet, selon les règles de l’art, seuls le blanc du marbre ou les touches monochromes des bronzes étaient admis pour le statuaire. Si un débat a bien eu lieu autour de l’application de la couleur à la sculpture, il s’agit là d’une pratique qui ne tarde pas à se développer chez les artistes : ses prémices apparaissent dès le Second Empire et elle atteint son triomphe dans les années 1880 sous l’influence conjuguée du symbolisme et de l’Art nouveau. L’expérimentation est lancée ! C’est ainsi que des matériaux aussi divers que les cires et marbres peints, marbres de couleur assemblés, bronzes dorés et argentés, pâte de verre, grès émaillé sont devenus le nouveau langage de toute une veine de la sculpture française. Une sculpture représentée par de grands noms tels que Jean-Léon Gérôme, Louis-Ernest Barrias, Jean-Désiré Ringel d’Illzach, Jean Carriès, Henry Cros, Paul Gauguin. Une cinquantaine d’œuvres d’art exposées par le Musée d’Orsay vous permettront d’en savoir plus sur la sculpture polychrome du XIXe siècle, une facette sans doute aussi importante que méconnue dans l’histoire de la discipline.

It is rare to deal with the apparition of colours on the sculptures in the late 19th century. Gérôme, Degas or Gauguin are one of those great artists that took part in this artistic experimentation.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Arts in the City YouTube