Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

Éblouissante Venise - Les arts et l’Europe au XVIIIe siècle

Du 26 septembre au 21 janvier 2019 -
Grand Palais //

  • Carriera Rosalba Giovanna (1675-1757). Italie, Florence, Galerie des Offices.
  • Luca CARLEVARIJS, L'Entrée du Comte de Gergy, ambassadeur de France, au Palais des Doges, 1726
  • Giambattista CROSATO, Il Ritrovamento di Mosè, 1733
  • FTB95866 Palazzo Ducale and the Riva degli Schiavoni, Venice (oil on canvas) by Canaletto, (Giovanni Antonio Canal) (1697-1768); Castello Sforzesco, Milan, Italy; Italian,  out of copyright
  • Gianantonio CANALETTO, Le Canal Grande avec la Salutevers, 1726-1728
  • Pietro LONGHI, Le Rhinocéros, 1752
  • FARINELLI;
(24 January 1705 - 16 September 1782);
Carlo Maria Michelangelo Nicola Broschi;
Italian castrato singer of the 18th century and one of the greatest singers in the history of opera;
Credit: Royal College of Music / ArenaPAL
www.arenapal.com
  • Tiepolo Gian Domenico (1727-1804). Italie, Venise, Ca'Rezzonico. CSE-S-000699-9459.
  • Giandomenico TIEPOLO, Scène de carnaval ou Le Menuet, 1754-1755
  • Tiepolo, Giovanni Battista peintre et graveur italien.
Venise 5.3.1696 – Madrid 27.3.1770.

“Jupiter et Danaé”, 1736.

(Danaé reçoit dans son camp Jupiter, métamorphosé en pluie d’or).
Huile sur toile, H. 0,41; L. 0,53.
Stockholm, Collection de l’Université.
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City
  •  © Arts in the City

 

La ville de Venise est à l’origine d’un nombre incalculable de périphrases désignant les villes du monde que l’eau traverse de part et d’autre. Fait qui n’existe pas à l’inverse tant Venise est unique et son simple nom presque sacré. Outre ce legs lexical, la ville italienne a été et demeure une capitale artistique de l’Europe occidentale, et ce dès le XVIIIe siècle. Héritière d’une tradition multiséculaire, la civilisation vénitienne brille de tous ses feux à l’aube du XVIIIe siècle, dans le domaine des arts plastiques autant que dans ceux des arts picturaux, décoratifs, de la musique ou encore de l’opéra. Grâce à la présence de très grands talents, parmi lesquels, les peintres Piazzetta et Giambattista Tiepolo, le védutiste Canaletto, les sculpteurs Corradini et Brustolon, Venise cultive un certain luxe et une esthétique singulière. La tradition même du carnaval vénitien trouve ses origines dès le Moyen-Âge. Ce rendez-vous insolite, ouvert par le traditionnel « Vol de l’ange », est depuis reconduit chaque année, conviant les habitants de la ville comme les touristes à se retrouver dans les rues, le visage couvert d’un masque typique de la région et vêtu d’un costume tout aussi authentique. C’est comme si cette ville respirait l’originalité, et ce depuis des siècles. L’exposition est un hommage à cette page d’histoire artistique de la Sérénissime, en tout point remarquable, par le choix des œuvres les plus significatives ainsi que par la présence de comédiens et musiciens se produisant au sein même de l’exposition.

The exhibition will make you travel into the 18th century Venice and discover its amazing art.

Le saviez-vous ?
Du XVIIe au XVIIe siècle, les orphelins vénitiens étaient élevés dans des Ospedale, des hospices et conservatoires de musique dans lesquels ces enfants défavorisés étaient formés au chant et aux instruments. Antonio Vivaldi fut par ailleurs professeur dans une de ces institutions.

> Découvrez en images l'exposition Eblouissante Venise au Grand Palais

>L'expo décryptée


Vous aimerez aussi…

Michelangelo Merisi, dit Caravage (1571 – 1610), Judith décapitant Holopherne, vers 1598, huile sur toile, 145 x 195 cm, Rome, Gallerie Nazionali di Arte Antica di Roma, Palazzo Barberini © Palazzo Barberini
  • Classique
  • Incontournable

Caravage à Rome, amis & ennemis

Du 21 septembre 2018 au 29 janvier 2019 - Musée Jacquemart-André // Et si la frontière des arènes de Rome ne s’arrêtait pas aux remparts du Colisée ? Et si la violence et la compétition qui y…

Renoir, La balançoire
  • Classique
  • Incontournable

Renoir père et fils, peinture et cinéma

Du 6 novembre 2018 au 27 janvier 2019 - Musée d'Orsay // À l’instar des arts qui se côtoient et s’inspirent les uns les autres, l’hérédité et les liens du sang peuvent abriter une similitude…

Provient  du  cloître  de  l’abbaye  de  Saint-Denis Calcaire Paris,  musée  de  Cluny  –  musée  national  du  Moyen  Âge
©  Service  presse  RMN-Grand  Palais  (musée  de  Cluny  -  musée  national  du  Moyen-Âge)  /  Michel  Urtado
  • Sculpture
  • Classique

Naissance de la sculpture gothique. Saint Denis, Paris, Chartres : 1135-1150

Du 10 octobre au 21 janvier 2019 - Musée Cluny // En termes de sculpture, de cathédrale, de chapiteau corinthien et de tout ce qui se rattache au monde obscur de l’art de la pierre et des…

Antoine Bourdelle et ses praticiens dans son atelier. Paris, musée Bourdelle.
  • Sculpture
  • Classique

Transmission / Transgression

Du 3 octobre 2018 au 3 février 2019 - Musée Bourdelle // « Je ne suis pas un maître d’école, un professeur, mais un artiste qui travaille avec vous » insistait l’emblématique sculpteur Antoine…


Requiem pour les Barthélemy