Actu - 6,7 millions de dollars pour des fresques ruinées aux Etats-Unis

Le Street Art reconnu à sa juste valeur //

Le site 5Pointz, ancienne usine de compteurs à eau situé à Long Island City dans le Queens, avait été utilisé pendant plus de 20 ans comme un  lieu d'expression pour les graffeurs. Avec l'accord du propriétaire, Gerald Wolkoff, 21 street-artistes se sont fait connaître et ont été valorisés pour leur art à part entière. Mais en novembre 2013, le propriétaire leur plante un couteau dans le dos. Il fait repeindre en blanc, sans préavis, toutes les œuvres qui recouvraient les murs. Gerald Wolkoff et un groupe de promoteurs ont ensuite rasé le site et fait ériger deux tours de logements haut de gamme. Un faux graffiti "5Pointz" a été placé dans le hall de chacun des immeubles, pour commémorer l'histoire du site. Une opération d'autant plus mal vécue par le collectif de graffeurs qu'il avait préalablement saisi la justice pour faire valoir ses droits. Quatre ans après les faits, un procès a finalement eu lieu en octobre et novembre derniers, durant trois semaines. Le collectif de 21 artistes ont enfin eu gain de cause avec 6,75 millions de dollars de dommages et intérêts. Rien de fera réapparaître leurs œuvres mais leur dignité est cependant épargnée.

 


Vous aimerez aussi…

SITIO

Street Art - SITIO, LE nouveau lieu dédié à l'art urbain à Lyon

Sitio - Lyon //  Le collectif lyonnais SUPERPOSITION travaille sur un projet fumant. Un lieu gigantesque de 230m² en plein centre de la capitale des Gaules, entièrement dédié à l'art urbain…

Hedimbourg festival international
  • Actu
  • Spectacles

Le Festival d'Édimbourg annulé à cause du coronavirus

L’édition 2020 du Festival international d'Édimbourg, la plus grande manifestation de spectacle vivant au monde, n'aura pas lieu pour la première fois depuis 1947 en raison de la crisa sanitaire.

Paris 1942 tournage Adieu Monsieur Haffmann (5)
  • Actu
  • Cinéma

Un quartier de Paris confiné en 1942 après l’arrêt du tournage d’Adieu Monsieur Haffmann

Retour en 1942 pour un quartier de Paris où était tourné le film Adieu Monsieur Haffmann. Pris de court par l’annonce du confinement, les équipes du film ont laissé les décors sur place, replongeant les habitants dans l’ambiance de l’Occupation.

musee-du-cinema-photographie-stephane-dabrowski-la-cinematheque-francaise
  • Cinéma
  • À la maison

La Cinémathèque française, une alternative gratuite à Netflix

Cinémathèque Française

Vous êtes mordus de cinéma ? Voici une alternative ou un complément à Netflix : la Cinémathèque française, via la rubrique "découvrir" de son site, vous offre 800 vidéos, en cette période de confinement. Vous pourrez notamment  écouter des entretiens avec les plus grands cinéastes du monde !