Stéphane Thidet - Détournement

La Conciergerie
Du 30 mars au 31 août 2018

Jusqu’au 31 août 2018 -
La Conciergerie //

  • 1-La cascade dans la salle des Gens d’armes de la Conciergerie
  • 2-Le chemin d’eau dans la salle des Gens d’armes de la Conciergerie
  • 3-Le chemin d’eau dans la salle des Gens d’armes de la Conciergerie
  • 4-Le chemin d’eau dans la salle des Gens d’armes de la Conciergerie
  • 5-Le chemin d’eau dans la salle des Gens d’armes de la Conciergerie
  • 6-Façade de la Conciergerie sur le quai de l’Horloge
  • 7-Cascade sur le quai de l’Horloge
  • 8-Portrait de Stéaphen Thidet

 

8

Des passions naissent parfois de belles histoires d’amour. En 1910, la Seine sortait de son lit pour submerger la Conciergerie, lui laissant une empreinte indélébile sur l’une de ses colonnes. Une première approche violente qui ne laissait rien présager de bon. L’artiste Stéphane Thidet a pourtant décidé de les réconcilier : amoureux des éléments naturels, il opère ce printemps un détournement de la Seine, pour la faire de nouveau entrer dans le bâtiment historique.

De manière paisible cette fois, l’eau puisée au niveau du Pont au Change pénètre d’abord dans les cuisines pour surgir en cascade dans la Salle des Gens d’armes. Elle serpente ensuite en un parcours bucolique entre les colonnes gothiques, avant de disparaitre entre les tours jumelles – César et Argent – pour regagner le fleuve.

Le doux bruit de l’eau, le jeu de reflet sur la voute, le mariage du minéral, du bois de la structure et de la transparence aquatique : tout devient alors poétique. L’eau de la Seine, changeant toujours d’humeur et de couleur, à l’image de la capitale, bouscule – donne vie – à la Conciergerie, bâtiment froid et immobile, symbole de l’enfermement à défaut, mais surtout la plus ancienne construction de l’île de la Cité. Au commencement étaient donc la Seine et la Conciergerie, la construction du reste de la ville étant dépendante de celles-ci.

En faisant rentrer l’eau en son sein, Stéphane Thidet invite ainsi les Parisiens à découvrir ce monument et son histoire - que l’on a tendance à oublier. Et si une histoire d’amour permettait aussi de voir plus loin que le bout de son nez ? Pas sûr que Marie-Antoinette trouve cela si romantique.

The artist Stephane Thidet makes entry the Seine into the historical monument of the Conciergerie, with a smart wooden system.


Vous aimerez aussi…

Exposition Fabienne Verdier - Alchimie du vitrail - Musée Camille Claudel (14)
  • Contemporain
  • Insolite

Exposition Fabienne Verdier, l'alchimie d'un vitrail au Musée Camille Claudel

Musée Camille Claudel
Jusqu'au 26 septembre 2022

Avec l'exposition Fabienne Verdier l'Art du vitrail au Musée Camille Claudel, l'artiste propose une véritable réflexion autour du métier de verrier.

Exposition oral texte - fondation pernod ricard
  • Contemporain
  • Insolite

Exposition Oral texte à la Fondation Pernod Ricard, quand l'expression devient objet

Fondation Pernod Ricard
Jusqu'au 23 juillet 2022

En revenant sur les origines du langage articulé, cette exposition baptisée Oral Texte détourne subtilement à la Fondation Pernod Ricard les fondements classiques de l’exposition, mettant le son ... en images !

_DSC8111.tif
  • Gratuit
  • Contemporain

Exposition Tatiana Trouvé : la Galerie Gagosian présente cette artiste complexe et multiple

Galerie Gagosian, Castiglione
Jusqu'au 3 septembre 2022

Dans sa nouvelle exposition qui investit les espaces de la galerie Gagosian à Paris, l'artiste multiple et complexe Tatiana Trouvé redéfini notre rapport au temps et à l’espace avec ses œuvres monumentales, nous entraînant à mi-chemin entre rêve et réalité.

Exposition ORLAN Les femmes qui pleurent sont en colère au Musée Picasso, vue de l'exposition gratuite Paris 2022 (1)
  • Gratuit
  • Incontournable

Exposition d'ORLAN au Musée Picasso : les couleurs sur les visages de femmes en colère

Musée Picasso
Jusqu'au 4 septembre 2022

Dans cette exposition au musée Picasso baptisée Les femmes qui pleurent sont en colère, ORLAN s’empare de quelques peintures et dessins signés de Picasso représentant les victimes de la guerre civile espagnole pour y dénoncer les violences faites aux femmes.