Découverte - De l'art sur des tickets de caisse

  • © Michael Moccia black Klimt kiss
  • © Michael Moccia black Munch
  • © Michael Moccia black panthers
  • © Michael Moccia black siren
  • © Michael Moccia black Sixtine
  • © Michael Moccia black Vermeer
  • © Michael Moccia eye
  • © Michael Moccia Harry Potter
  • © Michael Moccia Magrite
  • © Michael Moccia portrait
  • © Michael Moccia sakura

 

Vous ne jetterez plus vos tickets de caisse //

Quand nous répondons souvent " vous pouvez garder le ticket" à la personne qui nous encaisse après avoir fait nos course, Michael Moccia, lui, les garde précieusement. Ces tickets volatiles deviennent entre ses mains des supports uniques et fragiles parfait pour ses œuvres miniatures.

>> Elle fait de l'art sur des billets de banque


Vous aimerez aussi…

Aheneah - No glass to hold me back
  • Découverte

Du Street art au point de croix! La brillante idée d’Aheneah

Renouveler l’esthétique du street art et dépasser les frontières, c’est tout l’objectif de la jeune artiste portugaise Aheneah – de son vrai nom Ana Martins. Munies de vis et de fil, elle crée de larges œuvres murales à base de point de croix. Une œuvre absolument stupéfiante, qui défie les codes traditionnels.

Malin Bülow - Elastic Bonding 6
  • Découverte
  • Insolite

 Les sculptures humaines de Malin Bulow

L’œuvre de la suédoise Malin Bülow – maintenant installée à Oslo en Norvège – se situe à cheval entre les questions de vivant et de non vivant, d’élasticité et de fluidité ; ses installations sont autant de prestations que de performances, utilisant différentes formes esthétiques et artistiques.

Seb Janiak - Mimesis - Iridis Ishtarae, 2012
  • Découverte
  • Photo

Des ailes d’insectes transformées en fleurs par Seb Janiak

A cheval entre la faune et la flore, la nouvelle série « Mimesis » du photographe parisien Seb Janiak propose des clichés étonnants qui revisitent les lois de la nature.

Maurizio Savini - Crocodile
  • Découverte

 Quand le chewing-gum devient de l’art selon Maurizio Savini

C’est en rompant avec les codes traditionnels que l’artiste italien Maurizio Savini s’est fait connaître dans le monde, il y a déjà plus de vingt ans. A partir d’une idée décalée – réaliser une multitude de sculptures avec comme matériaux principal le chewing-gum – il entame une production volumineuse.