Découverte - Myriam Louvel et ses dessins au fil de fer

Son nom c’est Myriam Louvel, une artiste française une dessinatrice pas ordinaire puisqu’elle a remplacé le crayon par le fil de fer… Des dessins qui deviennent de véritables sculptures en volume, à la fois fragiles puisqu’elles ne tiennent qu’à un fil mais fortes aussi par leur structure en métal. Et ce qui est surprenant c’est que quand on pense « métal », on pense souvent « froideur », « rigidité »… Mais ici c’est tout l’inverse, les visages dégagent une expression, une émotion même. L’artiste a su apprivoiser le fer et réussit à nous donner l’impression que ces fils de fer sont finalement plus souples qu’ils n’y paraissent. Et pour ajouter encore à l’illusion d’optique d’un dessin, elle teinte le métal en noir pour retrouver l’apparence d’un trait de crayon. Myriam tisse des visages. La contrainte et la signature de ses œuvres, c’est celui d’un dessin sans lever la main, un seul trait ininterrompu, avec ses nœuds, ses fouillis intérieurs, comme ceux d’une âme. En fait, elle griffonne dans les airs, des visages sans contours, avec un regard, un nez une bouche et une expression étonnante, qui d’ailleurs change selon les éclairages de la sculpture.

> Retrouvez cet artiste au Salon Sm'Art d'Aix-en-Provence jusqu'au 21 mai 2018 : En savoir plus sur le Sm'art Aix 2018

 


Vous aimerez aussi…

Sakura Zensen - Japon - 2013 ©Christophe Raynaud de Lage
  • Découverte
  • Insolite

 Les "textes de guérison" des Souffleurs commandos poétiques pendant le confinement

En réaction à l’ennui et à l’enfermement, les Souffleurs commandos poétiques publient sur les réseaux sociaux de nouveaux poèmes – appelés « petits textes d’écriture de guérison » – chaque jour à 14h.

Aheneah - No glass to hold me back
  • Découverte

Du Street art au point de croix! La brillante idée d’Aheneah

Renouveler l’esthétique du street art et dépasser les frontières, c’est tout l’objectif de la jeune artiste portugaise Aheneah – de son vrai nom Ana Martins. Munies de vis et de fil, elle crée de larges œuvres murales à base de point de croix. Une œuvre absolument stupéfiante, qui défie les codes traditionnels.

Vile illusion murale 2
  • Découverte
  • Insolite

 Traverser les murs avec le street art de Vile

A tourner en rond dans nos appartements comme des bêtes en peine, on finit par avoir l’impression que les murs rétrécissent… Le graffeur portugais Vile, de son vrai nom Rodrigo Miguel Sepúlveda Nunes, a trouvé la solution parfaite pour cela.

Pont de Da Nang 1
  • Découverte

 Un pont soutenu par deux mains géantes à Da Nang au Vietnam

Aujourd’hui, il est l’un des plus hauts lieux du tourisme au Vietnam : le pont doré de Da Nang, surplombant le village français des collines de Ba Na et offrant une vue spectaculaire sur les montagnes alentours.