Trésors de Kyoto
Trésors de Kyoto

À la rencontre d'Alexandre Dumas et d'Alexandre Mijatovic

Du 23 juin au 16 septembre 2018 - 
Château de Monte-Cristo //

  • Façade du Château de Monte-Cristo
  • Alexandre Mijatovic, Les Trois Mousquetaires
  • Alexandre Mijatovic, Le Panier
  • Alexandre Mijatovic, Mr Avril
  • Alexandre Mijatovic, Mr Mars
  • Alexandre Mijatovic, Mr Septembre
  • Alexandre Mijatovic, Pile ou Face
  • Alexandre Mijatovic, Un poil pudique
  • Jardin et Château de Monte-Cristo
  • Détail de la façade
  • Détail de la façade
  • Détail de la façade
  • Escalier du château
  • Château d'If
  • Château d'If
  • Salon mauresque
  • Château de Monte-Cristo

 

C’est pour la tranquillité des lieux et la beauté des bords de Seine que l’auteur des Trois Mousquetaires avait choisi en 1844 de faire construire sa demeure sur une colline de Port-Marly. Le romancier à succès ne fait alors pas les choses à moitié : l’architecte Hippolyte Durand lui dessine un château Renaissance au cœur d’un jardin anglais aux grottes rocaille, selon ses désirs… Si la crémaillère fut organisée en grande pompe à l’époque, les visiteurs sont aussi nombreux aujourd’hui à vouloir découvrir ce fameux « Château de Monte-Cristo ». Il faut dire que la demeure est insolite : motifs floraux et animaux fantastiques peuplent chaque sculpture tandis qu’un salon mauresque confère dépaysement et exotisme au premier étage. Le parc non plus ne manque pas de surprises : le Château d’If, cette bâtisse néogothique située en face et entourée d’eau, apporte encore plus de mystère au domaine. On raconte qu’Alexandre Dumas s’y enfermait de longues heures pour écrire, dans cet écrin de verdure romantique et extravagant. Si l’écrivain doit céder sa demeure en 1849, son âme et son univers semblent toujours l’habiter. Cependant, c’est un autre Alexandre qui s’y expose désormais : l’artiste Alexandre Mijatovic redonne vie au parc avec ses sculptures en terre cuite. Par ses personnages expressifs, un brin naïfs, il donne une nouvelle dimension à ce jardin romanesque : celle de notre capacité à imaginer. Celle-ci résonne alors soit avec les personnages sortis de l’imagination d’Alexandre Dumas, soit avec un trait de personnalité qui réside en chacun de nous. Un tantinet mélancoliques, les sculptures de l’artiste parisien donnent avant tout l’impression de venir d’une seule famille, d’une même bande doucement démonstrative. Une exposition temporaire en accord avec la figure de Dumas : « J’aime qui m’aime », sa devise personnelle, orne encore et toujours le fronton de la porte d’entrée où il avait l’habitude d’accueillir lui-même, amis et visiteurs.

Let’s discover the Château de Monte-Cristo, the home and park of Alexandre Dumas, located on Port-Marly hill and the contemporary sculptures of Alexandre Mijatovic.


Expo suivante


Trésors de Kyoto