fbpx
Arts in the City YouTube
Arts in the City YouTube

Une avant-garde polonaise, Katarzyna Kobro et Władysław Strzeminski

Du 24 octobre 2018 au 14 janvier 2019 -
Centre Georges Pompidou //

  • Władysław Strzemiński, Théorie de la vision, 1958
  • Muzeum  Sztuki,  Łódź
  • Muzeum  Sztuki,  Łódź
  • Muzeum  Sztuki,  Łódź
  • Muzeum  Sztuki,  Łódź
  • Muzeum  Sztuki,  Łódź
  • Muzeum  Sztuki,  Łódź
  • Muzeum  Sztuki,  Łódź
  • Muzeum  Sztuki,  Łódź
  • Scientific  Documentation  Department,  Muzeum  Sztuki,  Łódź
  • Muzeum  Sztuki,  Łódź

 

Largement inconnus du grand public, Katarzyna Kobro et Wladyslaw Strzeminski méritent pourtant toute notre attention. C’est toute l’histoire de la première moitié du XXème siècle en Europe de l’Est qui se raconte à travers le destin de ces deux figures iconoclastes. Ce couple d’artistes visionnaires a en effet laissé sa marque dans l’histoire de l’art par son engagement artistique et politique. Venez découvrir leur parcours d’exception, émaillé d’oeuvres tout simplement exceptionnelles. Les peintures abstraites de Strzeminski ainsi que les sculptures géométriques de Kobro, parfait exemple du mouvement constructiviste, nous plongent dans l’effervescence culturelle et artistique des années d’après-guerre. Nés à la fin du XIXème siècle et morts tous deux au début des années 1950, ces deux figures discrètes au destin fulgurant se dévouent toute leur vie durant à faire exister l’art moderne au sein de la société. Après avoir fui la Russie soviétique où ils étaient actifs en tant que membres de l’internationale, mouvement révolutionnaire socialiste, le couple s’établit en Pologne dans les années 1920. Ils deviennent alors la figure de proue du mouvement avant-gardiste a.r. (artistes révolutionnaires ou avant-garde réelle) tout en entretenant des liens étroits avec l’avant-garde européenne. Leur vision d’un art radicalement accessible au public devient réalité en 1930, avec l’ouverture du Muzeum Sztuki de Lodz, l’un des premiers musées d’art moderne au monde ! La collection de 1931 présente notamment les oeuvres de Hans Arp et Sophie Tauber-Arp, de Fernand Léger et de Sonia Delaunay. Les années 30 voient leur style évoluer, sous l’influence des événements sociaux et politiques qui se jouent à l’époque, et, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Strzeminski réalise la série de collages « À mes amis juifs » qui dénonce l’extermination des Juifs polonais. Il serait dommage de manquer cette rétrospective qui rend un bien bel hommage à ces deux artistes d’exception.

Discover a power couple that changed the face of modern art in the face of repression and social unrest. The centre Pompidou pays homage to these artists.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Arts in the City YouTube