Trésors de Kyoto
Trésors de Kyoto

Microbiote - Le charme discret de l'intestin

Du 4 décembre 2018 au 4 août 2019 -
Cité des Sciences et de l'Industrie //

  • Mosaïque d'une coupe de tissu intestinal marquée pour l'épithélium (EpCam: cyan), les cellules de Paneth (UEA-I:gris); CD3 (orange) ; CD11c (rouge); CD45 (Bleu); le lysozyme M (GPF, vert) et le collagène (jaune). Microscopie en immunofluorescence. Centre d’immunologie de Marseille-Luminy (CIML).
  • Autumn seasonal pickled or fermented vegetables in jars placed in row over vintage kitchen drawer, white wall background, copy space. Fall home food preserving or canning
  • Vue en microscopie électronique à balayage d’un échantillon
de matière fécale humaine montrant la diversité et l’abondance
de la population bactérienne.
  • Film - A chacun son microbiote
  • La chorégraphie de la digestion
  • MICROBIOTE, (c) Jill Enders, tous droits réservés
  • © Microbiote, Atelier Universel, 7 mètres de long
  • © Jill Enders, Le charme discret de l’intestin
  • © Jill Enders, Le charme discret de l’intestin

 

Grand succès de l’année 2016, vous n’êtes certainement pas passé à côté du best-seller de Giulia et Jill Enders, Le Charme discret de l’intestin qui rendait sa noblesse à cet « organe mal-aimé ». Après l’avoir lu en long, en large et en travers, la Cité des Sciences et de l’Industrie a décidé de l’adapter… en exposition. L’objectif ? Créer un « voyage au cœur de notre corps », plus précisément de notre « second cerveau », à la portée de tous afin que chacun comprenne le rôle essentiel de notre flore intestinale. Si cela peut sembler étonnant et peu ragoutant, il s’agit en fait d’une immersion dans un univers microscopique que l’on connaît tous mais que l’on a fâcheusement tendance à dénigrer. En suivant le parcours du système digestif, dont le point de départ s’incarne en une bouche, l’on découvre en s’amusant cet écosystème : notre harmonie intestinale, organisée sur les chapeaux de roues ! Sur votre route, vous croiserez l’acteur principal d’une digestion bien rodée, le microbiote, qui assure l’équilibre entier de notre corps et de notre mental. Ce n’est pas pour rien que l’angoisse, le stress et les petits soucis se ressentent sous le nombril... Ponctuée de conseils et de mises en garde, l’exposition sensibilise finalement petits et grands à l’entretien de cette région du corps dont il faut prendre grand soin. De quoi se poser les bonnes questions désormais quand le petit dernier aura mal au bidon.



Trésors de Kyoto