Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

Les cités-jardins d’Ile-de-France, une certaine idée du bonheur

Du 17 octobre 2018 au 2 juin 2019 -
Musée d'Histoire Urbaine et Sociale //

  • (c)MUS
  • (c)MUS
  • (c)MUS
  • (c)MUS
  • (c)MUS
  • (c)MUS
  • (c)MUS
  • (c)MUS
  • (c)MUS
  • (c)MUS
  • (c)MUS
  • (c)MUS

 

Si vous n’y faites pas plus attention que ça, étant donné que vous passez devant tous les jours, et que vos enfants comme votre chien y gambadent le soir avant le dîner, figurez-vous que les cités-jardins n’ont pas été aménagées dans votre ville par hasard. Durant l’entre-deux-guerres, alors que le pays est tourné vers la reconstruction, un ouvrage britannique de la fin du XIXe siècle inspire aux architectes et urbanistes ces éco-quartiers avant-gardes. Et la cité-jardins de Suresnes en constitue l’un des plus beaux cas d’étude : c’est en comparant les différents équipements collectifs et espaces verts d’Ile-de-France, que l’exposition en dégage leurs points-communs. En clair, les caractéristiques qui font que l’on s’y plait bien ! Les habitants de ces quartiers y ont d’ailleurs leur mot à dire : les spécialistes de l’urbanisme social ont recueilli leurs témoignages par de nombreux entretiens. Confrontées à des documents d’archives – photographies anciennes ou contemporaines, plans d’origine datant du XXe siècle – ces paroles brossent un portrait de la vie quotidienne au temps de l’émergence du logement social. Reste à voir si les espaces végétalisés et les appartements de ces cités-jardins des années 1930 connaîtront un avenir, à l’instar de la cité de Le Corbusier, « radieux ».

Discover the history of many cities around Paris, which changed after the war, for a new urban plan called “garden city”.


Expo précédente


Requiem pour les Barthélemy