LE HAVRE // Delphine Coindet, Ventile

Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre
Du 13 octobre au 22 décembre 2018

Jusqu'au 22 décembre 2018 - 
Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre //

  • Delphine Coindet, Torche et Polyamide Spirit, 2007-2008
  • Delphine Coindet, Vue d’exposition Attachements, 2017 Galerie Laurent Godin
  • Delphine Coindet, Cascade d’appartement, 2017
  • Delphine Coindet, La prairie, 2008
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (1)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (2)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (3)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (4)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (5)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (6)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (7)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (8)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (9)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (10)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (11)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (12)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (13)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (14)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (15)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (16)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (17)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (18)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (19)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (20)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (21)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (22)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (23)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (24)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (25)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (26)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre (27)
  • Vue de l’exposition Delphine Coindet, Ventile, 2018 - Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre

 

Aérien et atmosphérique…

L’artiste contemporaine Delphine Coindet voit ses œuvres comme une ventilation, un renouvellement, un mouvement constant. Au Portique – CRAC du Havre, elle installe ses sculptures écrivant une partition intuitive nourrie d’événements personnels et artistiques. Son univers n’est pas sans contraste, arborant un caractère de théâtralité les cordes jaunes descendent du plafond, les rideaux rouge dévoilent les œuvres et les plexiglas violet teintent les rayons de lumière qui les traversent, comme dans sa poétique exposition à la Collégiale Saint-Martin d’Angers en 2017 où ce plastique prenait le rôle de vitrail. Des touches de couleurs, comme des bribes de pensées, dont le visiteur peut suivre le fil tout au long de l’exposition. Ici et là, ses mobiles, réalisés à l’aide de logiciels de modélisation 3D, interrogent la circulation de l’air mais aussi de la matière. Ainsi la recherche devient presque physique, surtout quand la plasticienne française l’explore sur scène, à l’image du décor imaginé pour la pièce chorégraphique de Marie-Caroline Hominal en 2013. Etre toujours liée à l’espace, tel est donc le leitmotiv de Delphine Coindet qui semble disposée ses créations comme des outils de mesure dans les lieux qu’elle envahit, du Domaine de Chamarande à la Villa Médicis. Ou comment, brasser de l’art.