2 surprise

Actu – Qui est Franck Riester, ministre de la culture ?

En Marche pour la refonte de l'audiovisuel //

Le verdict du nouveau gouvernement d’Edouard Philippe est tombé : le député Franck Riester remplacera Françoise Nyssen au Ministère de la Culture. Si ce nom ne vous dit rien, voici le parcours de ce nouveau représentant du patrimoine français et surtout, ses projets quant à la politique culturelle du pays.

Très politique, Franck Riester commence sa carrière à l’âge de 21 ans en étant élu à Coulommiers en 1995 sur la liste de Guy Drut. L’année 2007 marque ses débuts en tant que député (UMP) : il sera réélu deux fois pour la 5e circonscription de Seine-et-Marne et participe au projet de loi Hadopi, favorisant la diffusion et la protection de la création sur internet, pour lequel il est rapporteur. Il devient alors membre du collège de la haute autorité chargé de la loi contre le piratage et maire de Coulommiers de 2008 à 2017. Exclu du groupe « Les Républicains » à la suite de l’élection d’Emmanuel Macron, il crée en décembre 2017 un nouveau parti, « Agir, la droite constructive ».

Sensible aux projets de réforme de l’audiovisuel public, il plaide pour la constitution « d’une BBC à la française » : « Le regroupement des entités de l’audiovisuel public au sein d’un média global doit permettre à terme, grâce aux synergies mises en œuvre au niveau des fonctions supports, de recentrer les moyens sur les contenus » explique-t-il. Contrairement à Françoise Nyssen, il privilégie le divertissement à « la proximité, l’information et le débat d’idées, ainsi que l’éducation » que l’ancienne ministre défendait dans son projet sur l’audiovisuel. « Je pense que c’est une mission ancienne du service public de l’audiovisuel et ça doit le rester » insiste Franck Riester.

Quant à la redevance, il est « pour une contribution universelle comme dans d’autres pays européens ».

Longtemps reportée depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, la réforme de l’audiovisuel semble être cette fois amorcée. Il faudrait cependant patienter jusqu’au premier semestre 2019 pour savoir si la gouvernance de l’audiovisuel sera modifiée. Dans ce cas, les mandats actuels des patrons de France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et de l’INA pourront être interrompus au profit d’un président global, élu pour 5 ans.

Si l’Adami, société chargée des droits des artistes, salue l’arrivée de Franck Riester pour son expertise audiovisuelle, restons prudent quant à la nomination de ce profil purement politique, a contrario de la co-directrice des Editions Actes Sud venant donc de la société civile.


Vous aimerez aussi…

© Festival International Jazz à Megève
  • Actu
  • Spectacles

Actu - Le Festival international Jazz à Megève est de retour 

Du 28 au 30 mars, le Festival international Jazz revient à Megève pour une 4e édition ! // Ce festival est devenu, en quatre ans à peine, le rendez-vous incontournable des amoureux de la musique et…

oeuvre Banksy
  • Actu
  • Scandale

Scandale – Banksy défend ses droits 

Toujours imité, jamais égalé, les temps ne sont pas faciles pour l’énigmatique Banksy // Depuis quelques semaines déjà (et jusqu’au 14 avril prochain), le Mudec, un musée municipal situé près de…

© REGIS DUVIGNAU / REUTERS.
  • Actu

L'ombre de Karl Lagerfeld plane sur le défilé Chanel

Une première Fashion Week sans Karl Lagerfeld a eu lieu la semaine dernière. La maison Chanel a décidé de lui rendre hommage lors de son défilé du 5 mars à 10h30 au Grand Palais. // Le 5 mars aura…

© Nintendo, tous droits réservés
  • Insolite

Insolite - Une course Mario Kart à Paris !

Il n’y a pas qu’au Japon que les courses Mario Kart - grandeur nature - ont lieu ! // Voilà une nouvelle qui va ravir les amateurs de jeux vidéo Mario Kart : une course de kart en costumes,…


2 surprise