Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

Passée au crible : Picasso bleu et rose, l'avant Picasso

Du 18 septembre au 6 janvier 2019 -
Musée d'Orsay //

  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City

 

Picasso par ci, Picasso par là… L’année 2018 a largement mis à l’honneur le peintre catalan mondialement connu. L’exposition « Picasso. Bleu et rose » aurait pu être synonyme d’indigestion quant à ce référent du cubisme. Et pourtant, cela serait une grave erreur de manquer cet accrochage exceptionnel. Ne levez donc pas les yeux au ciel, nos arguments sauront vous convaincre aisément.

Car cette exposition relève littéralement d’un exploit. Concentrée sur la période de l’avant cubisme de Picasso, elle narre cinq années cruciales de la vie de l’artiste, de 1900 à 1906, connues comme les périodes bleues et roses. Une période qui peut sembler restreinte mais qui compte pourtant 300 tableaux remarquables : réunir autant de chefs-d’œuvre ne demanda pas moins de 3 ans de travail. Une première.

Toutes ces toiles permettent alors de saisir l’évolution du style de Picasso. Depuis son arrivée à la Gare d’Orsay à l’âge de 18 ans jusqu’aux prémices de son succès à 25 ans, l’artiste se cherche inlassablement. Marqué par l’académisme de son père professeur de dessin et de figures telles que Le Greco, Picasso change de touche au contact des avant-gardes parisiens, de Van Gogh à Toulouse-Lautrec. Les buveuses d’absinthe et les circassiens se multiplient alors, tout comme ses nus : les visages de ses modèles féminins s’épurent progressivement à la manière de masques, annonçant les Demoiselles d’Avignon.

Mais surtout, au fil de la scénographie, c’est bien l’empathie qui nous gagne : ici, Picasso est vulnérable. En 5 ans, le jeune artiste est en effet passé par des émotions extrêmes et passionnées. Vivant dans la misère, portant le deuil de son meilleur ami, les peintures aux tons bleu glacial et aux thèmes sombres sont le pur reflet de son existence navrante. La figure du défunt hante ses toiles, tout comme l’Arlequin mélancolique. C’est finalement en baignant dans la nostalgie que l’exposition nous ravit… On se surprend même à retrouver le sourire quand la période rose fait son entrée : une période d’accalmie, doux symptôme de sa relation amoureuse avec Fernande, teinte sa palette d’un tendre rose fané.

La compassion serait-elle le secret pour une exposition réussie ?


Vous aimerez aussi…

Lequeu, Il est libre
  • Classique
  • Découverte

Passée au crible : Jean-Jacques Lequeu, bâtisseur de fantasmes

Du 11 décembre 2018 au 17 mars 2019 - Petit Palais // En voilà une exposition qui secoue le Petit Palais et qui, sans tergiverser, nous ravit. Qui aurait cru que des œuvres aussi explicites et…

Vue de l'exposition Comédies Musicales (c) Arts in the city (23)
  • Cinéma
  • En famille

Passée au crible : Comédies musicales, la joie de vivre du cinéma

Du 19 octobre 2018 au 27 janvier 2019 - Philharmonie de Paris // C’est l’exposition qu’on attendait tous. Quels que soient notre âge et nos préférences cinématographiques, les comédies…

Vue de l'exposition Miro au Grand Palais - Paris 2018 (98)
  • Contemporain
  • Incontournable

Passée au crible : Miró, nécessaire rétrospective

Jusqu'au 4 février 2019 - Grand Palais // Vous pensiez connaître Miró ? Oubliez tout ce que vous savez pour redécouvrir l’œuvre du maître catalan. C’est en effet une très belle rétrospective qui…

© Arts in the City
  • Contemporain
  • Incontournable

Passée au crible : Egon Schiele, un peu chaste

Du 3 octobre 2018 au 14 janvier 2019 - Fondation Louis Vuitton //  Si on nous l’annonçait comme le couple de l’année, ne cherchez pas dans l’exposition de la Fondation Louis Vuitton un quelconque…


Requiem pour les Barthélemy