❤ Découverte - Le monde organique d'Henrique Oliveira

Créer le vivant... //

  • Henrique Oliveira © Norbert Miguletz
  • Henrique Oliveira © Éric Sander
  • © Henrique Oliveira
  • © Henrique Oliveira, 2015
  • © Henrique Oliveira, 2014
  • © Henrique Oliveira, Devir (Installation view), 2017
  • © Henrique Oliveira, tous droits réservés
  • Henrique Oliveira, Baitogogo © Palais de Tokyo
  • Henrique Oliveira, Boxoplasmose 2011 - Courtesy Galerie GP & N Vallois © Aurélien Mole
  • Henrique Oliveira ©
  • Henrique Oliveira © Bernard Moutin

 

L’artiste brésilien Henrique Oliveira nous emmène dans son monde organique, où les sculptures de bois se font géantes, sans toutefois être oppressantes. Tout en rondeur, en formes, en textures et en mouvements, ses créations immenses semblent sortir de l’espace dans lequel elles sont visibles.

Les plus chanceux seront allés voir sa création Baitogogo au Palais de Tokyo, exposée en tant qu’œuvre in situ pendant trois ans de 2013 à 2016. Oliveira a aussi exposé une édition de la FIAC, ainsi que dans des galeries et autres espaces culturels français, américains et brésiliens.

Son impressionnant CV confirme son statut : Oliveira fait partie des artistes les plus influents de sa génération. Ses « univers », comme il appelle ses créations, véritables cosmogonies à elles seules, sont ancrés au plus profond de son être. Car son matériau de prédilection reste le bois de « tapumes », un bois qui provient de palissades de chantiers et qui est récupéré à São Paulo, sa ville natale.

C’est peut-être pour cela que son œuvre nous touche autant : à travers ce bois « recyclé » nait une réflexion sur le vivant et sa place dans notre société urbaine. Les entrelacs, les nœuds et les excroissances des installations et des sculptures d’Oliveira rappellent les photographies aériennes des échangeurs d’autoroutes.

L’art hybride, éminemment végétal, urbain et émotionnel d’Henrique Oliveira n’a pas fini de nous fasciner…

>> En savoir plus :

>> Plus de découvertes :


Vous aimerez aussi…

Sakura Zensen - Japon - 2013 ©Christophe Raynaud de Lage
  • Découverte
  • Insolite

 Les "textes de guérison" des Souffleurs commandos poétiques pendant le confinement

En réaction à l’ennui et à l’enfermement, les Souffleurs commandos poétiques publient sur les réseaux sociaux de nouveaux poèmes – appelés « petits textes d’écriture de guérison » – chaque jour à 14h.

HyperFocal: 0
  • Découverte

La fin des temps vue par Hugh Hayden. Déconstruction des mythes traditionnels

Diplômé en architecture, la vision de Hugh Hayden envisage les espaces et volumes comme autant de symboles qu’il utilise à son gré. En utilisant différentes formes de bois – de provenances inattendues telles que les arbres de Noël ou les bois exotiques par exemple – l’artiste américain façonne des objets surréalistes et divers pour donner son interprétation de la fin des temps.

Vile illusion murale 2
  • Découverte
  • Insolite

 Traverser les murs avec le street art de Vile

A tourner en rond dans nos appartements comme des bêtes en peine, on finit par avoir l’impression que les murs rétrécissent… Le graffeur portugais Vile, de son vrai nom Rodrigo Miguel Sepúlveda Nunes, a trouvé la solution parfaite pour cela.

Seb Janiak - Mimesis - Iridis Ishtarae, 2012
  • Découverte
  • Photo

Des ailes d’insectes transformées en fleurs par Seb Janiak

A cheval entre la faune et la flore, la nouvelle série « Mimesis » du photographe parisien Seb Janiak propose des clichés étonnants qui revisitent les lois de la nature.