2 surprise

Actu - Le monde de la mode pleure son Kaiser

Le couturier iconique à la tête des maisons Chanel et Fendi est décédé… //

  • Chanel par Karl Lagerfeld, robe du soir courte, automne-hiver 1992
Broderie de Lesage. Collection UFAC, don Chanel, 1993. Inv. UF 93-28-1
© MAD, Paris / Jean Tholance
  • Chanel par Karl Lagerfeld, tailleur-jupe, automne-hiver 1983
Lainage pied de poule, pongé de soie imprimé. Don Ambre, 2017. Inv. 2017.162.30.1-5
© MAD, Paris / Jean Tholance
  • Chloé par Karl Lagerfeld, robe longue, 1971
Commande spéciale. Crêpe de soie de Bini peint par Nicole Lefort d’après Gustav Klimt Don Régine, 1988. Inv. 988.1029
© MAD, Paris / Jean Tholance
  • Karl Lagerfeld, auto-portrait, 2013
  • Karl Lagerfeld
  • © Tous droits réservés
  • Vanessa Paradis et Karl Lagerfeld © Tous droits réservés
  • Karl Lagerfeld © Tous droits réservés
  • Karl Lagerfeld © all rights reserved
  • Karl Lagerfeld et Penelope Cruz © Tous droits réservés
  • Karl Lagerfeld et Kristen Stewart © tous droits réservés
  • Lily-Rose Depp et Karl Lagerfeld - Premier défilé de mode
  • Karl Lagerfeld, défilé Chanel © Tous drois réservés

 

Le monde de la mode est sous le choc : l’inimitable Karl Lagerfeld est décédé. Le créateur de mode et directeur artistique de Chanel depuis 1983 avait surpris par son absence au défilé Chanel de janvier dernier. Son état de santé semble s’être détérioré rapidement, et celui que l’on surnommait « le Kaiser » (l’empereur) se serait éteint des suites d’un cancer.

Pour lui rendre hommage, le MAD expose jusqu'au 5 mars 2019 quatre de ses créations griffées Chloé ou Chanel qui sont temporairement présentées dans les collections permanentes du Musée des Arts Décoratifs.

Elles évoquent notamment le goût de Karl Lagerfeld pour le XVIIIe siècle, l’Art déco et Memphis dont il fut un fervent collectionneur et dont il s’est inspiré dans son travail de créateur et de grand couturier.

HOMMAGE À KARL LAGERFELD (1933-2019)
Du 22 février au 5 mars 2019
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli, 75001
M° Palais-Royal (1/7)

Le dernier compagnon de vie de Karl Lagerfeld était une chatte birmane du nom de Choupette. Ayant d’abord appartenu au mannequin Baptiste Giabiconi (un des protégés du Kaiser), Choupette est devenue la confidente et, en quelque sorte, l’enfant du créateur, en 2010. Avec ses longs poils blancs et soyeux et ses beaux yeux bleus, Choupette a su aussi séduire les admirateurs de Karl, au point qu’elle a même son propre compte instagram !

Il n’est donc pas si surprenant d’apprendre que Karl a souhaité léguer une partie de sa fortune à sa chatte bien aimée… Il faut noter que c’est une pratique courante chez les personnes n’ayant pas d’enfant. Choupette l’animal de compagnie devient donc ainsi une véritable princesse, digne héritière de son maître !

Tout le monde savait que Karl était « gaga » de sa Choupette. Il disait lui-même : « Choupette est le centre de mon monde. C’est une sorte de Greta Garbo. Elle a quelque chose d’inoubliable, dans sa façon de se mouvoir. Elle inspire par son élégance et son attitude. »

Il faut dire que Choupette a aussi gagné sa vie en participant à de nombreuses publicités (Karl adorait le monde de la publicité, et aurait voulu travailler dans la pub s’il n’avait pas été couturier). Karl a ainsi assuré le futur de Choupette : « Choupette est une fille riche. Elle a sa propre petite fortune. S’il m’arrive quelque chose, la personne qui s’en occupera ne sera pas dans la misère ». Cette dernière bénéficie en effet des soins de deux dames de compagnie et même d’un garde du corps...

Karl Lagerfeld était connu pour son charisme, sa très grande intelligence, son humour mordant et sa générosité. Il entretenait précieusement son image, ne sortant jamais sans son catogan, ses lunettes de soleil et ses mitaines en cuir, et aimait à garder son véritable âge secret (il avait 85 ans) : son style était ainsi reconnaissable en un clin d’œil.

Né à Hambourg (d’où il tirait son léger accent), en Allemagne, dans une famille aisée, il s’installe à Paris en 1952, avec pour but de devenir couturier de mode. Son talent se dévoile très vite, et il remporte en 1954 un concours, où il est ex-aequo avec Yves Saint Laurent ! Il deviendra ensuite l’assistant de Pierre Balmain jusqu’en 1962. Après avoir travaillé pour Jean Patou, chez Chloé et Fendi, il deviendra l’homme fort de la maison Chanel.

Il fera de ses muses et égéries des mannequins emblématiques, avec notamment : Inès de la Fressange, Claudia Schiffer, Vanessa Paradis et plus récemment sa fille, Lily-Rose Depp, Lara Stone, Baptiste Giabiconi ou encore Freja Beha et Kristen Stewart.

Les hommages de personnalité (du monde de la mode ou non) affluent depuis ce matin :

La maire de Paris, Anne Hidalgo, écrit : « J’éprouve énormément de tristesse à l’annonce du décès de Karl Lagerfeld, un immense artiste et un ami d’une sensibilité rare qui a accompagné toute sa vie les femmes dans leur liberté et leur affirmation. Karl Lagerfeld était un génie. Au sein de la maison Chanel, il inventait et réinventait avec passion, exigence, excellence. Son art donnait des couleurs et des formes à l’amour, au raffinement, à l’époustouflant, au merveilleux. Plus qu’une incarnation de Paris, Karl Lagerfeld était Paris. Toutes celles et tous ceux qui l'ont connu se souviendront de sa gentillesse, de sa générosité et de l’attention sincère qu’il portait aux plus fragiles. Je le remercie de tout mon cœur et j’adresse toute mon amitié aux équipes de la maison Chanel aujourd’hui endeuillée ».

L'ex-mannequin star des années 1990, Carla Bruni-Sarkozy, rend hommage à Karl Lagerfeld avec ces mots : « Cher Karl, merci pour toutes ces étincelles… Merci d’avoir apporté tant de beauté et de légèreté dans ce monde si lourd, tant de couleurs dans cette grisaille, tant d’esprit dans cette époque éteinte. Je crois que vous n’auriez pas aimé trop de larmes, trop de fleurs ou de couronnes mais vous allez beaucoup manquer. À moi tout comme au monde entier ».



2 surprise