Retour sur l'Histoire d’une grande Dame

Notre-Dame de Paris a perdu lundi soir une partie de son histoire dans les flammes. Retour sur l’histoire incroyable de cette grande Dame du patrimoine français.

 

Notre-Dame © tous droits réservés

Ils sont environ 13 millions par an venus du monde entier pour l’admirer. Les jours de grande affluence, c’est plus de 50 000 pèlerins et visiteurs qui y pénètrent, avec plus de 2000 célébrations par an qui résonnent sous ses voûtes. Avec 69 mètres de hauteur sous ses tours et 128 mètres de longueur, elle incarne l’un des plus beaux monuments de notre patrimoine et c’est avec effroi que nous avons vu les flammes s’en emparer et sa flèche s’effondrer. La rosace, la couronne d'épines, la tunique de Saint Louis et la grande orgue ont, à notre plus grand soulagement, été sauvées. Il n’y a pas assez de mots pour exprimer la douleur et la colère ressenties face à ce désastre. C’est une page de l’Histoire qui s’efface, avec ses souvenirs pour les croyants comme pour les athées. Le cœur d’un pays qui brûle sous les yeux de millions de gens qui ont déambulé sous sa nef, touristes impressionnés par la solennité des lieux, ses ogives gothiques et ses vitraux colorés. Devenue grâce à Victor Hugo un symbole populaire au-delà de sa dimension religieuse, la cathédrale parisienne incarne avec de nombreux symboles et fait divers l’histoire de France.

Une charpente en flamme : lieu de légendes historiques

Cette charpente en flammes soutenait une toiture hiératique et une flèche altière, mais aussi une bonne part de l’identité française ; Charles VII et de Jeanne d’Arc, Henri IV et Bossuet, de la Révolution et des deux Bonaparte, de la Libération, de Claudel, du Maréchal et du Général et surtout, dans la culture populaire, de Quasimodo, de Frollo et d’Esmeralda, les héros du roman de Hugo, monument littéraire qui a décuplé la gloire du monument de pierre.

En guerre avec le Pape, Philippe le Bel y tient les premiers États généraux du royaume ; pendant la guerre de Cent Ans, on y couronne Charles VI, enfant-roi de France et d’Angleterre, comme on le fera pour Marie Stuart. Récupérant son royaume envahi, Charles VII célèbre la reprise de sa capitale aux Anglais et aux Bourguignons. Il réunit aussi le tribunal ecclésiastique chargé de réhabiliter Jeanne d’Arc brûlée à Rouen. La reine Margot y épouse Henri de Navarre, le chef des huguenots qui reste sur le parvis pendant la cérémonie, six jours avant que ces noces de réconciliation ne deviennent des noces pourpres avec le massacre de la Saint-Barthélémy. Napoléon se sacre empereur au même endroit, immortalisé par David, prenant des mains du pape la couronne pour se la poser sur la tête, puis pour couronner à son tour Joséphine. Son neveu Napoléon III se marie avec l’impératrice, puis y fait baptiser le prince impérial. Entre-temps, la Révolution a transformé la cathédrale en « temple de la Raison », dans une vaine tentative de déchristianisation, quand on changeait les églises en greniers et qu’on fondait les cloches pour faire des canons.

Gargouilles de Notre Dame © tous droits réservés

Pendant l’Occupation, heures sombres : le maréchal Pétain, acclamé par les Parisiens en avril 1944, est solennellement accueilli par le cardinal Suhard. Heures lumineuses : la libération de Paris commence près du parvis. C’est encore à Notre-Dame que Paul Claudel embrasse la foi, qu’on célèbre les hommages nationaux à Charles de Gaulle, Georges Pompidou et François Mitterrand. C’est encore là qu’on honore l’abbé Pierre, sœur Emmanuelle, que se suicide l’écrivain d’extrême droite Dominique Venner, et qu’on se recueille après les attentats de novembre 2015.

Mais Notre-Dame est aussi et surtout pour le peuple. Sur son parvis se pressaient les artisans, les tire-laine, les portefaix et les prostituées, la Rom Esmeralda dansait et Quasimodo habitait dans ses hauteurs obscures de la charpente qui vient de brûler. Avant lui Eugène Sue avait fait commencer ses Mystères de Paris à l’île de la cité, à l’époque quartier le plus pauvre de Paris. Un passé mythique mais aussi très populaire d’un peuple à la fois dévot et révolté.


Vous aimerez aussi…

© PHOTO PETER DEJONG, AP
  • Actu

Actu - Deux oeuvres de Van Gogh exposées 16 ans après leur vol

Deux tableaux du célèbre peintre néerlandais sont depuis avril à nouveau exposés au musée Van Gogh à Amsterdam, 16 ans après leur vol. 

Fresque de SOS Méditerranée
  • Actu

Actu - Une fresque au Champ-de-Mars en soutien à SOS Méditerranée

Une fresque de 600 mètres de long est visible jusqu’au 15 juin sur la pelouse du Champ-de-Mars en soutien à l’association SOS Méditerranée. Créée par l’artiste Franc-Comtois Saype, elle rend hommage au travail de tous les bénévoles qui tentent de sauver les migrants.

© AFP PHOTO / HERITAGE AUCTIONS / © HERGE-MOULINSART 2019
  • Actu

Actu – Tintin s’envole aux enchères pour plus d'un million de dollars

Tintin et son illustre créateur Hergé n'ont pas fini d'avoir le vent en poupe ! 

PHOTO SERGE GUÉROULT
  • Scandale

Actu - Ces œuvres qui ont disparu...

Elles seraient aujourd’hui 50 000 à avoir été prêtées aux musées et aux administrations sans jamais avoir été retrouvées. Ces œuvres de l’État « égarées », brisées ou volées sont tout simplement mal inventoriées sans que personne ne s’en aperçoive.