Oscar Oiwa

Maison de la Culture du Japon
Du 18 septembre au 14 décembre 2019

  • beach-a-lexposition-oscar-oiwa-a-la-maison-de-la-culture-du-japon-jpg.jpg
  • le-coq-a-lexposition-oscar-oiwa-a-la-maison-de-la-culture-du-japon.jpg
  • boxing-a-lexposition-oscar-oiwa-a-la-maison-de-la-culture-du-japon-jpg
  • smoke-a-lexposition-oscar-oiwa-a-la-maison-de-la-culture-du-japon.jpg
  • macarena-a-lexposition-oscar-oiwa-a-la-maison-de-la-culture-du-japon.jpg
  • genkan-a-lexposition-oscar-oiwa-a-la-maison-de-la-culture-du-japon.jpg
  • gateaux-a-lexposition-oscar-oiwa-a-la-maison-de-la-culture-du-japon.jpg
  • Exposition Oiwa - Zeus Tokyo
  • Exposition Oiwa - Portrait dans son atelier
  • Exposition Oiwa oeuvre Zeus Rio

 

L'artiste, la ville et le jeu

A l'aube des Jeux Olympiques Paris 2024, notre capitale vit à l'heure du sport et c'est spécialement pour cette occasion qu’Oscar Oiwa a réalisé des dessins et peintures à l'huile inspirées par ce thème. Brésilien d'origine japonaise touchant à toutes les disciplines, Oscar Oiwa est un artiste qui ne ressemble à nul autre avec son univers coloré et fantastique. On s'interroge devant des vues aériennes de villes mondiales, représentées comme étant le siège d'une humanité menacée par ses mutations. Ses toiles sont empreintes d'une poésie diffuse, dans un style qui tend souvent vers l'allégorie. Celui qui se dit inspiré par le parallèle entre le combat du sportif et celui de l'artiste a choisi comme sujet trois grandes villes olympiques dans lesquelles il a des attaches personnelles : Rio, Tokyo et Paris. Un autre point de vue nous est offert sur ces villes et sur l'héritage du passage des jeux olympiques par trois plasticiennes, la Brésilienne Camila Oliveira Fairclough, la Japonaise Makiko Tanaka et la Française Camille Fontaine. Chacune enrichit la réflexion avec sa sensibilité personnelle et sa culture. Une présence des jeux à peine visible en filigrane pour la première, un hommage à la détermination des athlètes pour la deuxième et enfin des toiles vibrantes inspirées des infrastructures parisiennes pour 2024 : un panorama foisonnant pour appréhender cette grande fête du sport qui nous vient de plusieurs millénaires. Parmi les nombreux ateliers et conférences organisés autour de cette très belle exposition, ne manquez pas l’expérience inédite de live drawing – par Oscar Oiwa en personne – le 18 septembre 2019.

While waiting for the Paris 2024 Olympics, broaden your reflexion about the games through the works of Oscar Oiwa and other visual artists at the Maison de la Culture du Japon.


Vous aimerez aussi…

Hartung Hans (1904-1989). Paris, Centre Pompidou - Musée national d'art moderne - Centre de création industrielle. AM1977-2.
  • Classique

Hans Hartung - La Fabrique du geste

Mam - Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
Du 11 octobre 2019 au 1er mars 2020

À l’occasion de sa réouverture après une année de travaux de rénovation, le Musée d’Art moderne convoque Hans Hartung, l’un des plus grands artistes du XXe siècle, pourtant encore méconnu du grand public.

Honoré de Balzac, le plus fécond de nos romanciers, soutenu et couronné par des femmes qui avaient 30 ans il y a dix ans. D'après Grandville. Photographie anonyme. Reproduction photomécanique. Paris, Maison de Balzac.
  • Classique
  • Dessin

Balzac et Grandville- Une fantaisie mordante

Maison de Balzac
Du 26 septembre 2019 au 13 janvier 2020

Honoré de Balzac et Jean-Jacques Grandville : la rencontre entre un écrivain à la plume acérée et un dessinateur au trait piquant ! À voir de toute urgence à la Maison de Balzac !

1. La Chambre ovale, 1967
  • Contemporain

Christian Boltanski - Au-delà du monde

Centre Pompidou
Du 13 novembre 2019 au 16 mars 2020

Mais dans quel monde vit donc Christian Boltanski ? Pour cette exposition – qu’il conçoit comme une œuvre d’art à part entière – l’artiste nous propose une expérience sensible du passage vers l’au-delà.

Alicia Paz
  • Gratuit

Les 50 ans du prix de la peinture à Vitry

Galerie municipale Jean Collet
Du 22 septembre au 20 octobre 2019

Pour ses cinquante printemps, la galerie municipale Jean-Collet rend hommage à la centaine d’artistes primés entre 1969 et 2019 !