Dans les coulisses de la paix

Musée de la Grande Guerre
Jusqu'au 8 décembre 2019

Aujourd’hui nous vous emmenons au Musée de la Grande Guerre de Meaux, visiter cette exposition qui nous plonge dans les coulisses de la paix… Si l’on connait tous les dates de la 1ere guerre mondiale, la bien nommée guerre de 14-18, cette exposition nous révèle l’envers du décor d’une paix qui fut bien longue à construire ... Après 1650 jours de guerre, l’armistice entre en vigueur le 11 novembre 1918. C’est certes la fin des combats sur le front Ouest, mais pas pour autant la fin de la guerre. Un autre combat va alors commencer, celui de la reconfiguration du monde, et plus particulièrement de l’Europe. 7 longs mois, nous amenant à la signature du Traité de Versailles le 28 juin 1919 – en rappel de celle de l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo – pour définir les limites, les conditions et les bénéficiaires de la paix. L’exposition va nous plonger dans ces pages oubliées de l’Histoire, pourtant tellement fondamentales, car c’est là que se définirent les bases, celles qui façonnèrent notre Europe actuelle. 7 mois décisifs donc et pourtant tellement passés sous silence… C’est à Paris que tout se joue, dans cette gigantesque Conférence de la Paix, réunissant dirigeants, experts et diplomates de 27 pays pour redessiner le monde. Une conférence qui masque les 1624 réunions d’experts qui se tiennent dans ses coulisses pour écrire cette page décisive de l’Histoire. Près de 130 pièces sont réunies dans 300 m2, dont les exemplaires uniques de la ratification du Traité de Versailles, l’encrier qui servit à la signature du Traité de Versailles, réalisé par le joaillier Vever, le carnet du traducteur, le costume porté par Foch ou encore le télégramme du "gouvernement" allemand autorisant son représentant à "accepter les conditions de l'armistice", mais aussi des pièces presque décalées, comme l'original de gribouillages de Wilson pendant une réunion de la conférence de la paix ! Nous découvrirons de manière interactive nombres d’éléments historiques clés et pourtant vite oubliés comme le fait que nos plus jeunes soldats ne seront démobilisés qu'en octobre 1919, que les prisonniers de guerre allemands étaient encore 300 000 en dehors de leur pays à cette date, nous apprendrons l’histoire émouvante d’Augustin Trébuchon, dernière victime officielle de cette terrible guerre du côté français, et reviendrons évidemment sur le très lourd tribu imposé à l’Allemagne, qui au-delà des milliards d’une dette échelonnée sur 40 années, perdra 15% de son territoire et 10% de sa population… créant le contexte de la Seconde Guerre Mondiale.

Mais l’exposition se fait aussi immersive, nous plongeant véritablement au cœur des discussions diplomatiques de l’époque avec une carte dynamique qui retrace l’évolution des frontières de l’Europe de 1914 à 1920, des mini jeux qui invitent les plus jeunes à découvrir le travail de cartographe, des dispositifs de réalité virtuelle qui nous plongent à 360° au cœur des négociations et de la signature du Traité dans la galerie des Glaces. Autant dire un cours d’Histoire vivant et interactif comme on en aurait rêvé à l’école…

  • Carnet manuscrit de Paul Laperche, traducteur de Foch - Collection particulière - Famille Laperche
  • Clairon commémoratif, France, 1926 - Conseil départemental de l'Aisne
  • Don Hellot
  • Georges Clémenceau, Woodrow Wilson et Lloyd George après la signature du traité de Versailles
  • Le Petit Journal avec portrait de Wilson - 25 février 1917 - musée de la Grande Guerre, Meaux
  • Assiette commémorative - les artisans de la victoire

 

NAISSANCE DE LA DIPLOMATIE

« Les 7 mois qui courent de novembre 1918 à juin 1919, sont bien les mois fondateurs de notre actuelle culture diplomatique internationale » affirme François Cochet, commissaire de l’exposition. Afin de mieux comprendre les différents enjeux de ces longs mois de négociation pour la Paix, où les diplomates de 27 pays ont dû travailler ensemble main dans la main, des dispositifs de médiation permettent aux petits comme aux grands de saisir cette page décisive de l’Histoire : une carte dynamique retrace l’évolution des frontières de l’Europe de 1914 à 1920, en mettant l’accent sur le chantier de reconstruction d’après-guerre, des mini-jeux accessibles dès 8 ans présentent le travail des experts et des géographes, en invitant les plus jeunes à découvrir le travail de cartographe. Vous pourrez également profiter des dispositifs de réalité virtuelle nichés au cœur de l’exposition, qui présenteront à 360° l’environnement de l’époque, le déroulement des négociations et la signature du Traité de Paix au Château de Versailles. On découvrira ici aussi que les Alliés ont conservé leurs prisonniers allemands jusqu’au mois d’octobre 1919, après la signature effective du traité. Quand le numérique s’offre au service d’une médiation tout public, le résultat est bluffant et d’une rare pédagogie.

A journey to better understand the different issues of these long months of negotiations for the signing of the peace treaty of Versailles after the First World War.


Expo précédente