Saint-Etienne - Pierre Buraglio

Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole
Jusqu'au 22 septembre 2019

Direction le musée d’Art moderne et contemporain de St Etienne pour une exposition consacrée à l’artiste contemporain Pierre Buraglio. Un artiste socialement engagé – qui ira même jusqu’à mettre sa carrière artistique en stand-by pour militer –, mais qui retournera à sa peinture indéfectiblement et de manière toujours plus avant-gardiste. Le musée de St Etienne a depuis des décennies soutenu notre artiste et lui organise cet été sa première rétrospective d’ampleur autour de près de 200 œuvres. L’occasion pour nous de revivre 60 ans de carrière artistique, commençant par ses peintures figuratives des débuts, des œuvres qui laisseront progressivement la place à des collages, montages ou agrafages à partir de chutes de toiles, rubans adhésifs, pages de journaux, et même des contours de fenêtres, des emballages de Gauloises ou des portières de voitures ! Tout y passe, même des rebus trouvés par-ci par-là dans la rue. Notre artiste frondeur crée un art qui repose sur le réemploi des matériaux, mais aussi le réemploi des idées ou même des icônes de la peinture classique comme avec ses « dessins d’après »… Giotto, Rodin ou encore Matisse. Une approche résolument novatrice dans les années 70-80. Pour lui, peindre, c’est composer. Refusant la peinture de chevalet – ce qui lui vaudra d’ailleurs le surnom de « peintre sans pinceau » – Buraglio s’attachera toujours à privilégier le matériau, constituant des images en superposant de multiples couches, d’idées ou matières, peu importe. Quand on observe ses œuvres éclatées, recomposées, camouflées, leurs couleurs vives qui s’alternent avec des tons neutres, on ressent toute la poésie rock d’un artiste expérimentateur, qui aura osé mettre la démarche artistique au cœur de l’œuvre. Ici on ne s’attache pas tant au résultat, qu’à la démarche, aux étapes de construction de l’œuvre, visibles comme les mécanismes d’une horloge, une narration du temps passé, et par là même du geste de l’artiste.

  • Pierre Buraglio, Peinture, 1965
  • Pierre Buraglio, d'après la lithographie Station debout, 1996
  • Pierre Buraglio, Recouvrement, 1965
  • Pierre Buraglio, Le pull-over de Jacques, 2007-2008
  • Pierre Buraglio, Baigneur d'après... Seurat, N.C..
  • Pierre Buraglio, Agrafage, 1966
  • Pierre Buraglio, Baigneur, 1996
  • Pierre Buraglio, Peinture, 1988
  • Pierre Buraglio, Esper lucat, Warden's hand, Stalag VII, 1987

 

Refusant le tableau de chevalet au profit d’une image constituée de multiples couches, Pierre Buraglio est un artiste du support et de la matière. Vous pourrez en mesurer le faste à travers une centaine d’œuvres retraçant les grandes étapes de sa carrière allant de 1960 à aujourd’hui. Parfois proche du patchwork, il alterne les techniques, entre collages, dessins, assemblages, camouflages, agrafages... Inscrivant très tôt la peinture dans un procédé mécanique. Ses toiles peintes ne sont jamais de simples aplats, Buraglio s’amuse à les découper en triangles irréguliers, en fragments éclatés, en rectangles, pliés ou montés sur châssis. La vivacité des couleurs laisse par moment place à des tons plus neutres, dans un rythme saccadé. Socialement engagé, Pierre Buraglio a participé à la Salle rouge pour le Viêtnam au Musée d’Art Moderne, ainsi qu’à l’atelier populaire des Beaux-Arts de Paris durant les événements de mai 1968. Il interrompt d’ailleurs sa carrière pour se consacrer entièrement au militantisme politique, puis revient à la création au cours des années 1970 dans un style plus radical : il recycle des objets obsolètes et des détritus, tels des contours de fenêtres ou des emballages de Gauloises, qui renouent avec le style frondeur et le regard sensible qui le caractérisent.


Vous aimerez aussi…

Visite de presse Exposition de Vincent Bioulès
  • Contemporain
  • Incontournable

Montpellier - Vincent Bioulès, chemins de traverse

Musée Fabre
Jusqu'au 6 octobre 2019

Vincent Bioulès est l’un des acteurs incontournables de la peinture contemporaine, le fondateur du groupe « Supports / Surfaces » qui accordait plus d’importance au geste créatif qu’au sujet de l’œuvre, et l’une des figures majeures du retour à la figuration en peinture dans les années 1970.

Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger, Metafloristics, 2016-2018
  • Contemporain
  • En amoureux

Valence - Aux extrémités de notre univers

Musée de Valence, Art et Archéologie
Jusqu'au 29 septembre 2019

Signée des artistes suisses Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger, cette plongée dans un univers foisonnant et poétique vous fera ressortir complètement béat...

César, Baldaccini César, Centaure
  • Sculpture
  • Dessin

Montélimar - César - faces à face

Musée d'Art Contemporain Saint-Martin
Jusqu'au 31 décembre 2019

De César, on connaît le Pouce immense qui s’érige à plusieurs mètres de haut, les compressions de voitures qui avaient fait scandale dans les années 60, la statuette remise aux stars de cinéma lors de la cérémonie qui porte son nom… Mais qui connait ses dessins ?

Tous droits réservés
  • Contemporain

Lyon - Biennale d’art contemporain : Là où les eaux se mêlent

Nuages à traverser, systèmes digestifs sculptés, ronciers et véhicules augmentés, désarticulés … Mais dans quel monde êtes-vous tombés ? Avec près de 30 000 m2, des usines Fagor au MAC et à la presqu’île, la biennale d’art contemporain de Lyon prend un nouvel envol et confirme sa place importante dans l’actualité artistique internationale.