Angoulême - Mode et bande dessinée

Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Jusqu'au 5 janvier 2020

  • Floc’h, couverture de Monsieur n° 72, sept.-oct. 2008 « Le dandy est mort, vive le dandy ! »
  • Bécassine « relookée » par Sonia Rykiel, 2005
  • Yves Saint Laurent, première planche originale de La Vilaine Lulu, intitulée Lulu au zoo, 1956.
  • Nicole Lambert, Les Triplés, « 30 ans de mode », paru dans Madame Figaro du 6 novembre 2010

 

C’est l’exposition pop la plus glamour de la rentrée ! Ici les bulles de bandes dessinées s’envolent dans un défilé digne des plus grandes fashion weeks. Une idée géniale de la Cité internationale de la Bande Dessinée d’Angoulême – reconnue par le prestigieux label d’intérêt national du Ministère de la Culture – qui décide d’explorer les relations entre mode et BD. Un lien qui ne semble pas évident quand on pense aux tenues et uniformes indémodables – ou plutôt anti-modables – de Tintin, Corto Maltese ou Bécassine… Et pourtant. En véritable miroir de la société, le 9e art se doit de coller à son temps, dénonçant tour à tour les diktats d’un monde régi par le frivole et le superficiel – comme dans L’Affaire du Top Model de René Pétillon (1995) –, ou assumant au contraire les tendances vestimentaires comme un art de vivre à part entière. C’est ainsi que Nicole Lambert nous conte depuis 30 ans dans ses Triplés, une histoire du style, ponctuée de-ci de-là par un chapeau Chanel ou une robe Yves Saint Laurent. Mais l’exposition va plus loin, révélant aussi les coulisses ignorées des influences croisées entre ces deux univers. Saviez-vous par exemple qu’Yves Saint Laurent avait réalisé une bande dessinée ? Qui aurait pensé voir Cat Woman dans un défilé de Thierry Mugler, Betty Boop et Popeye chez Jean-Paul Gaultier ou Snoopy chez Castelbajac ? Se souvient-on encore des superbes unes de revues de mode réalisées par Lorenzo Mattotti ? Qui a reconnu Floc’h posant en costume de tweed très élégant sur l’une des couvertures du magazine historique Monsieur ? Près 200 pièces, planches originales, esquisses, mais aussi vêtements et accessoires, comme autant de révélations sur le lien étroit entre le milieu de la couture et les récits dessinés. Des poupées de papier qui pourront même se faire sexy, dans une section « rouge » érotique.


Vous aimerez aussi…

Exposition Il était une fois © Aurélien ROGER
  • En famille

Peronne - Il était une fois...

Historial de la Grande Guerre - Musée de Péronne
Jusqu'au 3 juin 2020

Et si on nous racontait la Grande Guerre non pas dans un manuel d’Histoire mais dans une BD ? Plus encore, si on ne nous parlait plus de guerre mais de ce qu’il en reste dans nos mémoires ? Il était une fois…

Anne-Lise Coste - Légende de l'oeuvre Jazz and Popo, 2015 - Aérographe sur toile, 196 x 167 cm, Courtesy de l’artiste et Lullin Ferrari, Zurich
  • Contemporain
  • Gratuit

Sète - Anne-Lise Coste, la vie en rose / Tu m'accompagneras à la plage ? V.Schlegel

Crac Occitanie
Jusqu'au 29 septembre 2019

Dessin ou peinture ?

Pierre Buraglio, Esper lucat, Warden's hand, Stalag VII, 1987
  • En amoureux
  • Contemporain

Saint-Etienne - Pierre Buraglio

Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole
Jusqu'au 22 septembre 2019

Refusant le tableau de chevalet au profit d’une image constituée de multiples couches, Pierre Buraglio est un artiste du support et de la matière.

© tous droits réservés photo Patrice Schmidt
  • Classique

Giverny - Ker-Xavier Roussel. Jardin privé, jardin rêvé

Musée des impressionnismes - Giverny
Jusqu'au 11 octobre 2019

A l’occasion de ses 10 ans, le Musée des Impressionnismes Giverny a choisi d’inviter un peintre nabi, Ker Xavier-Roussel, moins célèbre que ses camarades Pierre Bonnard, Maurice Denis ou encore Edouard Vuillard, fondateur du courant.