L’œil et la nuit - Rêves célestes

Institut des Cultures d'Islam
Jusqu'au 9 février 2020

Au cœur de la nuit

  • Sea Monster, 2014
  • Walid El Masri, Sans titre, série Paon, 2018
  • Sans titre, série In the shadow of the Pyramids, 2005-2014
  • Vladimir Skoda, badria, 1996-2019
  •  Halida Boughriet, Constellations, 2010

 

« Il y a, dans la création des cieux et de la terre et dans l'alternance du jour et de la nuit, des signes certains pour ceux doués d'intelligence ». Ce verset du Coran guide les hommes depuis des siècles vers l’observation attentive du ciel et de ses mystères nocturnes. Est-ce parce que l’Islam a toujours entretenu une relation particulière avec la nuit que les savants du Moyen-Orient révolutionneront l’astronomie au tournant du Xe siècle ? Regarder la voûte céleste, c’est aussi guetter l’apparition du fin croissant de lune annonçant le ramadan. Omniprésente, la nuit n’habite pas les cultures arabes que dans les sciences et la religion ; elle est aussi le sujet de nombre de chansons et poèmes. Depuis des siècles, les artistes et ceux qui les entourent atteignent une véritable communion, le tarab, en chantant en chœur le doux vers « Oh nuit, oh mes yeux »… Immense, mystérieuse, indéfinissable, la nuit vous inspire-t-elle un sentiment de crainte, d’intimité, de soif de connaissance ou d’introspection ? Les dix-huit artistes du Moyen-Orient, d’Afrique ou d’Europe qui donnent vie à l’exposition sauront interroger votre perception de ces heures suspendues. Photographies, dessins, arts plastiques et installations rendent hommage à leur riche héritage culturel. Pour cette balade noctambule, vous serez amenés à traverser une nuit noire et impénétrable, vous tenterez de déchiffrer les secrets mystiques cachés au cœur des sublimes cartes du ciel de Timo Nasseri, et tremblerez dans une ambiance claire obscure aux lueurs inquiétantes. Passée cette phase d’initiation, vous plongerez enfin dans le monde des rêves. Les œuvres oniriques de Vladimir Skoda, lumineuses et intimes, rappellent ces mots de Pierrot : « Ecoute bien ces merveilleux secrets : Ma nuit n'est pas noire, elle est bleue ! Et c'est un bleu qu'on respire… ». Peut-être ce soir vous endormirez-vous avec dans les yeux les étoiles, néons et feux d’artifice qui percent l’obscurité des sublimes photographies de Halida Boughriet et de Renaud Auguste-Dormeuil…

Mysterious, intimate or worrisome, the night has been a key subject in Islam through the centuries. Discover works and photographies inspired by those dark hours...