Angers - Collections ! Collections ! Le renouveau de la tapisserie moderne

Musée Jean-Lurçat et de la Tapisserie contemporaine
Jusqu'au 26 avril 2020

L'art textile dans tous ses états

  • DomRobert_Les_enfants_de_lumiere
  • Grau-Garriga_SigneYMateria
  • Vue exposition Collections ! Collections !
  • Vue exposition Collections ! Collections !
  • Vue exposition Collections ! Collections !
  • Vue expositions Collections ! Collections !
  • Maryn_Varbanov_Arythmie
  • Olga_Boldyreff_La_Conquete_de_la_couleur

 

Quand on pense « tapisserie », on imagine immédiatement les monumentales scènes de chasse ornant nos grands châteaux français, mais on oublie parfois l’incroyable renouveau qu’a connu cet art à la fin des années 60, une période charnière confrontant deux approches, l’une plus classique et traditionnelle – murale – l’autre plus débridée, voire parfaitement expérimentale – sculpturale. C’est la naissance de la Nouvelle tapisserie. Les artistes s’affranchissent totalement des codes de l’art textile, à commencer par le fil, remplacé par des fibres végétales, du fer voire des papiers de bonbons ! Fini le travail mural, plat, pictural. Les artistes s’émancipent, ils sculptent la matière, s’attachent aux volumes, aux effets, dans un florilège de styles déconcertants. Des œuvres grandioses, de plusieurs mètres d’envergure, de véritables prouesses techniques comme cette œuvre de Françoise Bohl et Denise Mornet, Troô, d’une extrême minutie, réalisée à partir de matériaux aussi improbables que du fer à béton, de la cellophane ou de la corde. Une œuvre angevine spectaculaire qui incarne magnifiquement l’immense panorama créatif de cet art. 50 ans de tapisserie contemporaine s’exposent ici dans une exposition éblouissante qui sort résolument du cadre, faisant valser les fils au-delà du canevas, jusqu’à inventer un nouveau langage artistique, une partition libre, entre l’artiste et son métier. On pense notamment aux poupées géantes de Jill Galliéni ou à cette robe blanche prête à conquérir un monde tout en couleur signée Olga Boldyreff. Superbe.

Musée Jean-Lurçat et de la Tapisserie contemporaine
Jusqu’au 26 avril 2020
4 boulevard Arago, 49100 Angers


Vous aimerez aussi…

Cyr Georges
  • Classique

Château de Bois-Guibert- Les Petits maîtres et la Seine, de Rouen à l'Estuaire (1850-1950)

CHATEAU DE BOIS-GUILBERT
Du 3 avril au 30 juin 2020

La Seine, la Seine, la Seine. Elle est une véritable source d’inspiration pour les Impressionnistes, qui se plaisent à peindre ses reflets et ses ondulations, quelle que soit la saison.

© Londres, The National Gallery
  • Classique

Expo Plein Air au Musée des Impressionnismes

Champs, plages et forêts sont autant d’univers créatifs dans lesquels on imagine aisément le peintre impressionniste, palette à la main, prêt à saisir les nuances de couleurs du ciel.

© Paris, musée d'Orsay, dépôt à la maison de Renoir 

Domaine des Collettes, Cagnes-sur-Mer, don de M. Arthur Sachs, 1951
  • Classique

Dans l'Atelier au Musée de Vernon

Musée de Vernon
Du 3 avril au 20 septembre 2020

Quand on évoque le mouvement impressionniste, on pense immédiatement à la peinture en plein air, aux jeux de lumière se reflétant dans l’eau ou aux paysages aux mille et une couleurs mais on oublie la part du travail en atelier.

05_Vertumne et Pomone_m Fabre
  • Classique

Exposition Jean Ranc au musée Fabre

Musée Fabre
Jusqu'au 26 avril 2020

Jean Ranc, spécialisé dans le portrait des rois, a été l’élève de Hyacinthe Rigaud, célèbre portraitiste de la cour de Louis XIV.