Claudia Andujar à la Fondation Cartier

Fondation Cartier
Du 30 janvier au 10 mai 2020

  • Claudia Andujar, La Lutte Yanomami
  • Claudia Andujar, La Lutte Yanomami
  • Claudia Andujar, La Lutte Yanomami
  • Claudia Andujar, La Lutte Yanomami
  • Claudia Andujar, La Lutte Yanomami
  • Claudia Andujar, La Lutte Yanomami

 

Claudia Andujar est déjà une photojournaliste reconnue lorsque, à l’âge de 40 ans, elle rencontre pour la première fois les Indiens Yanomami. Ce qui devait être un reportage parmi tant d’autres marque le tournant de sa carrière et le début de son engagement pour ce peuple amérindien qui compte parmi les plus importants de l’Amazonie brésilienne.

La Fondation Cartier consacre une très belle exposition aux clichés consacrés aux Yanomami pris par la photographe brésilienne d’origine suisse et hongroise. Profondément marquée par la Shoah – son père et plusieurs membres de sa famille ont péri dans les camps d’extermination nazis –, Claudia Andujar ne pouvait rester insensible à la situation des Yanomami, menacés de disparition culturelle et physique par les projets de déforestation du gouvernement brésilien dans les années 1970.

Elle s’engage entièrement dans la lutte en faveur de la défense des droits des Yanomami et fonde, avec le missionnaire Carlo Zacquini et l’anthropologue Bruce Albert, elle fonde une commission pour protéger leur territoire. Sa démarche militante est inséparable de son travail photographique, qui documente son expérience parmi les Yanomami. Ses clichés, en noir et blanc ou en couleurs, instaurent un sentiment d’intimité avec les sujets photographiés, révélant une partie de leur intériorité.

Pour retranscrire la vie de cette communauté amazonienne, complètement nouvelle pour elle, elle n’hésite pas à expérimenter diverses techniques photographiques. En appliquant de la vaseline sur l’objectif de son appareil, en utilisant une pellicule infrarouge, en faisant des surimpressions ou en jouant avec la lumière, elle crée ainsi des distorsions visuelles saisissantes d’irréalité ! À l’instar de cette femme dont le visage flotte à la surface d’un bassin bleu flashy. Ou bien de cette forêt violette aux couleurs psychédéliques.

Derrière les couleurs hallucinantes de ses photos se cachent néanmoins une réalité terrible, celle d’un monde amérindien dévasté par la prédation de la civilisation occidentale. Des dessins réalisés par des artistes Yanomami, des documents historiques et une bande-son expérimentale composée à partir de chants Yanomami viennent compléter ce parcours onirique au petit goût amer.

Claudia Andujar spent fifty years fighting fot the rights of Yanomami people. Her psychedelic and oniric pictures unveil a culture threatened by deforestation.

FONDATION CARTIER
Du 30 janvier au 10 mai 2020
261 boulevard Raspail, 75014 – M° Denfert-Rochereau (4, 6)
Du mar. au dim. 11h-20h, le jeu. jsq 22h
Tarif : 10,50 € - TR 7 € - Gratuit -13 ans