* Mystères et Divinations au Musée de la Carte à Jouer

Musée Français de la Carte à Jouer
Jusqu'au 7 juin 2020

Qui n’a jamais rêvé de découvrir le mystère des cartes et de ces voyantes qui changent le cours des plus grandes destinées depuis la Nuit des Temps… Ou presque. Direction le Musée de la Carte à Jouer d’Issy les Moulineaux pour une exposition fascinante sur la cartomancie, autrement dit, l’art de lire dans les cartes.

Nous sommes plongés dans un univers empreint de mystère, croisant des créatures étranges, prêts pour un voyage fabuleux dans l’antre de la divination, nous racontant au travers de pièces extraordinaires l’évolution de cet art et de ses représentations.

Première découverte ici : si les premières cartes à jouer remontent au XIVe siècle, la voyance dans les cartes quant à elle remonterait en Europe à la fin du XVIIIe siècle, soit près de 400 ans plus tard… Pourtant on lisait déjà dans le marc de café ou dans les lignes de la main, mais rassurez-vous la cartomancie saura se rattraper !

Des jeux divinatoires qui fascineront même les plus grands artistes, romanciers, et poètes. On pense à Guillaume Apollinaire qui se serait inspiré de certaines figures du tarot marseillais pour écrire ses poèmes ou Italo Calvino qui excellera notamment dans l’écriture aléatoire d’un récit dicté par les cartes et leurs figures…

Parmi les pièces majeures de l’exposition, on découvrira ce qui serait la plus ancienne œuvre de cartomancie – une gravure datant de 1770, intitulée « la crédulité sans réflexion » – gravure qui incarne les stéréotypes de la cartomancienne, proche de celui de la sorcière d’ailleurs… On croisera la figure iconique de Mademoiselle Lenormand, un personnage nimbé de mystère, confidente de l’Impératrice Joséphine, qui consultait au numéro 5 de la rue de Tournon à Paris, sous le regard inquiet des services de police de l’époque. On fera la connaissance de Sabrina, la gitane, qui moyennant 1 franc pouvait vous livrer un horoscope complet, en amour, affaires, héritage, mariage, fortune… Et oui, Sabrina est bien un automate de foire comme on en raffolait au milieu du siècle dernier, l’ancêtre de nos voyants sur internet. Ouvrez bien l’œil car l’exposition regorge de trésors, chaque carte est une pièce unique, chaque jeu cache une fabuleuse histoire, comme le jeu de tarot qui a servi au tournage du James Bond « Vivre et laisser mourir ». Et n’hésitez pas à vous renseigner auprès du musée car des spectacles de magie sont organisés régulièrement pour les familles, de quoi passer un merveilleux moment, et ressortir avec l’envie de s’essayer à son tour à cet art bien mystérieux…

  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (10)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (11)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (12)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (9)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (8)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (15)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (14)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (17)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (13)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (16)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (7)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (6)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (5)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (4)
  • exposition cartomancie entre mystère et imaginaire - Musée de la Carte à Jouer (2)
  • DSC_4105

 

17

Entre mystère et imaginaire

Vous avez quelques hésitations sur votre futur professionnel ? Des doutes sur votre engagement amoureux ? Ou bien vous êtes tout simplement curieux de connaître votre avenir ? Plutôt que de vous ruer sur votre horoscope, pourquoi ne pas tenter de vous faire « tirer les cartes » ?
La nouvelle exposition du Musée de la Carte à jouer retrace pour nous l’histoire de la cartomancie, cette pratique vieille de plusieurs siècles qui consiste à lire l’avenir dans les cartes. Diseuses de bonne aventure, bohémiennes et autres « Madame Irma » font partie de l’inconscient populaire contemporain. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Les premières traces connues du phénomène remontent au XVe siècle, en Espagne. Auparavant, les diseuses de bonne aventure lisaient dans les lignes de la main. Très vite, la pratique gagne le reste de l’Europe, comme en témoigne le tableau La Tireuse de cartes de Lucas de Leyde, réalisé vers 1510. Parmi les nombreux objets présentés, vous découvrirez des cartes de tarot de collection avec des personnages fascinants et colorés qu’on croirait sortis d’un livre d’heroic fantasy, des illustrations rétro du célèbre caricaturiste Jean-Jacques Grandville et même une roue de la fortune.

Tentez votre chance !

Le saviez-vous ?
Les premières cartes à jouer seraient apparues en Chine sous la dynastie Tang (VIIe-Xe siècle). Il faut cependant attendre le XIVe siècle pour en découvrir en Europe, où elles vont remporter un grand succès.

  • La tireuse de cartes
  • La tireuse de cartes, Jean-Baptiste Huet (1745-1811)
  • Cartes dessinées ou réhaussées par Eliphas Lévi,1839
  • Vue de l'exposition Cartomancie
  • Vue de l'exposition Cartomancie - au premier plan : La Tireuse de cartes, d'après un original de Lucas de Leyde peint vers 1510
  • Vue de l'exposition Cartomancie
  • Vue de l'exposition Cartomancie - au premier plan : Grand jeu de tarots du mage Edmond Jules Charles Ernest Billaudot Paris, deuxième moitié du XIXe siècle
  • Vue de l'exposition Cartomancie - au premier plan : Recueil de traités sur les sciences occultes
  • Vue de l'exposition Cartomancie - au premier plan : Roue de la Bonne aventure, conçue par Serge Dubuc
  • Vue de l'exposition Cartomancie
  • Vue de l'exposition Cartomancie
  • Vue de l'exposition Cartomancie
  • Vue de l'exposition Cartomancie
  • Petit Lenormand, Lithographie Ratinckx frères, Anvers, troisième quart du XIXe siècle
  • La Sybille des salons, conception d'André-Léon Larue, dit Mansion (1785-1834)

 

15