L'Ecole des Femmes de Molière...dans une salle de sport !

Théâtre de l'Odéon
Replay gratuit jusqu'au 31 décembre 2020

  • Photo de L'Ecole des femmes, de Molière, mise en scène Stéphane Braunschweig : Agnès tient Arnolphe par le cou, ils sourient
  • Photo de L'Ecole des femmes, de Molière, mise en scène Stéphane Braunschweig : Chrysalde à vélo

 

Lorsque l'on assiste à une représentation de L'Ecole des Femmes de Molière, on ne s'attend pas à voir une salle de sport dès le lever de rideau, avec deux hommes en survêtements colorés pédalant sur des vélos d'appartement !

Voir la pièce ici

C'est là le pari osé de la mise en scène moderne de Stéphane Braunschweig, enregistrée en 2018 au théâtre de l'Odéon : transposer cette pièce classique à notre époque sans toutefois modifier d'un iota le texte. Les deux acteurs échangent des confidences sur la perversité des relations amoureuses, lors d'une séance de sport, comme des amis le feraient aujourd'hui.  Son objectif ? Faire résonner la pièce de théâtre écrite par Molière en 1662 avec notre actualité où le mouvement #MeToo encourage la liberté de parole des femmes, témoignant des violences sexuelles dont elles ont fait l'objet.

Sa scénographie minimaliste est constituée, en plus des deux vélos d'appartement, d'une maison de verre où est enfermée la jeune Agnès, qu'Arnolphe prend soin de dérober aux yeux du monde afin de préserver sa naïveté et de lui éviter tout contact avec d'autres individus de sexe masculin qui pourraient la séduire. En la gardant égoïstement pour lui-même depuis ses 4 ans, il pense échapper à son pire cauchemar : devenir cocu. "Je prétends que la mienne même ne sache pas ce que c'est qu'une rime. [...] Et c'est assez pour elle de savoir prier Dieu, m'aimer, coudre et filer", assure-t-il avec aplomb. Il se réjouit des répliques idiotes de la jeune femme, qui lui demande si "l'on fait des enfants par l'oreille".

Mais ses plans vont être déjoués par un jeune homme répondant au nom d'Horace, qui s'est amouraché de la belle Agnès, en la voyant sur son balcon. Commence alors une série de quiproquos, si chers à Molière, où sans le savoir, Arnolphe va encourager la passion d'Horace pour Agnès et même la faciliter et où l'ingénue croira que son bienfaiteur accepte de la marier à son cher et tendre.

Claude Duparfait, l'interprète d'Arnolphe, va même jusqu'à se déshabiller sur scène, dans un ultime accès de rage et de désespoir, contre la froideur de sa promise ! Le rire est au rendez-vous. On vous promet une évasion totale, en cette période de crise sanitaire !


Vous aimerez aussi…

madelen INA
  • Cinéma
  • À la maison

La plateforme streaming de l'INA gratuite pendant 3 mois

madelen
Jusqu'au 19 juin 2020

Enfin une bonne nouvelle en ces temps difficiles : la nouvelle plateforme streaming de l'INA, madelen, est gratuite pendant 3 mois. "A situation exceptionnelle, dispositif exceptionnel", donc : plus de 13 000 programmes vidéo et audio, vous sont proposés depuis le 19 mars parmi lesquels des séries, des documentaires, mais aussi des fictions et des concerts.

L'Inondation Filidei Pommerat Opera Comique (c) Stefan Brion
  • Opéra / Ballet

L’Inondation, l'opéra-catastrophe de Filidei et Pommerat

Disponible sur Arte TV
Jusqu'au 10 octobre 2020

L'Inondation, opéra de Francesco Filidei et Joël Pommerat créé à l'Opéra Comique à la rentrée 2019, est disponible en ligne.

Macbeth Underworld Pascal Dusapin Thomas Jolly Opera Comique (1)
  • À la maison
  • Opéra / Ballet

 Macbeth Underworld, dans les limbes de Shakespeare

Macbeth Underworld, le nouvel opéra de Pascal Dusapin mis en scène par Thomas Jolly est disponible en ligne sur le site de l'Opéra Comique.

ob_68fb22_326875-paprika-au-theatre-de-la-madele
  • Théâtre
  • À la maison

Théâtre à la maison : Victoria Abril s'invite chez vous avec son Paprika sur-épicé !

Replay gratuit jusqu'au 28 avril 2020

Une bonne comédie boulevardière qui ne manque pas de piquant et ce grâce notamment à la fabuleuse Victoria Abril. Pierre Palmade fait fusionner drame et comédie de boulevard où la bonne humeur est garantie !