Une plongée virtuelle dans les oeuvres d'art spoliées pendant la Seconde Guerre mondiale

Universal Museum of Art

  • Salle des Martyrs
  • Cygnes reflétant des éléphants, Dali
  • La Dame à l'hermine de Léonard de Vinci

 

3

Que sont devenues les oeuvres d'art pendant la Seconde Guerre mondiale ? L'Universal Museum of Art (UMA), un musée en réalité virtuelle, répond à cette question grâce à une reconstitution hyper réaliste du Jeu de Paume, un des lieux majeurs de stockage d'oeuvres pillées ! Pas moins de 20 000 œuvres spoliées y ont été entreposées.

Visiter l'exposition virtuelle

La Salle des Martyrs, notamment, un petit espace étroit et séparé des autres salles par un rideau, est un véritable amoncellement d'oeuvres d'art dites "dégénérées", s'écartant totalement des préceptes artistiques nazis comme les tableaux de Picasso, Dali ou Matisse, et présentant des couleurs vives ou un éclatement total des formes. Même si leurs auteurs n'étaient pas tous juifs, ils étaient proches de grands marchands d'art ou de mécènes juifs, ce qui les rendaient coupables aux yeux des nazis. L'UMA a reconstitué cette mystérieuse salle à l'aide de photos d'époque et de notes prises par la résistante Rose Valland, qui a mentionné avec une incroyable précision tous les transferts d'oeuvres, permettant ainsi l'identification de leurs propriétaires.

En retirant leur identité culturelle aux juifs, les nazis tentent de les réduire au néant, d'effacer jusqu'à leur existence. L'UMA les faits donc revivre en mettant en lumière ces oeuvres volées, parfois restituées après la guerre et parfois disparues pour toujours.

Chaque histoire de vol est plus rocambolesque que la précédente. Prenez par exemple celle des Cygnes reflétant des éléphants, de Salvador Dali, dérobée en 1940, par les nazis, où l'artiste joue avec les illusions visuelles. Appartenant à la collection James, elle connaît une étrange destinée : elle est tout d'abord stockée dans une caisse dans un entrepôt de Bordeaux, avec les autres oeuvres de la collection. Puis, l'ERR, l’Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg, l'organisation du parti nazi chargée des biens culturels, saisit les collections appartenant à des Juifs, qui moisissent dans les dépôts. Rappelons que Dali a créé de nombreuses oeuvres pour sa muse, Gala, Juive d'origine russe.  L'oeuvre Cygnes reflétant des éléphants est considérée comme une oeuvre "dégénérée" et est renvoyée à Paris en décembre 1940. Mais elle ne sera pas détruite et sera rendue quelques années plus tard, on ignore la date exacte, à son propriétaire.

De même, La Dame à l'hermine de Léonard de Vinci a été achetée par le jeune prince Adam Czartoryski. Lorsque les nazis envahissent la Pologne en 1939, le prince sauve de nombreuses oeuvres du Musée Czartoryski, en les cachant dans une résidence. La Dame à l'hermine en fait partie. Malheureusement, elle a été découverte par Hans Frank, membre de la Gestapo, qui l'entreposa dans sa villa en Bavière. Elle fut restituée à la fin de la guerre à la famille Czartoryski, et resta en dépôt au Musée national de Cracovie. Ce dernier racheta l'oeuvre et on peut encore la contempler aujourd'hui.

Il vous reste encore de nombreux autres parcours extraordinaires d'oeuvres d'art à découvrir, qui vous rappelleront le film Monuments Men avec George Clooney, une course contre la montre pour sauver les oeuvres volées par les nazis !


Vous aimerez aussi…

© George Hirose
  • Actu
  • Contemporain

Les œuvres de Keith Haring et de Jean-Michel Basquiat mises à l’honneur dans une exposition virtuelle

La National Gallery of Victoria consacre une exposition virtuelle aux deux légendes de l’art contemporain: Keith Haring et Jean-Michel Basquiat. Une rétrospective réussie où les œuvres emblématiques de ces deux icônes de la sphère underground américaine se partagent les murs du musée.

Page Facebook du musée de Valence
  • À la maison
  • Insolite

Le musée de Valence associe quotidiennement une chanson à une œuvre d'art

Musée de Valence

En voyant une oeuvre d'art, quelle musique vous vient à l'esprit ? Le musée de Valence, art et archéologie, vous propose chaque jour depuis le 18 avril, sur ses réseaux sociaux, Twitter et Facebook, une oeuvre d'art associée à un titre musical. Les abonnés sont également invités à proposer d'autres chansons en commentaires. Une initiative qui réchauffe nos coeurs en cette période difficile.

Le Louvre : 800 ans d'histoire, vidéo de la chaîne YouTube du Louvre. Capture d'écran.
  • À la maison
  • Numérique

Le Louvre : d'une forteresse médiévale à un musée

Musée du Louvre

Le musée du Louvre vous manque ? Profitez en pour vous plonger dans son histoire. "Si je vous disais que le musée du Louvre n'a pas toujours été un musée. Si je vous disais qu'à la base c'était un château fort qui a été construit sur Paris pour protéger la ville des envahisseurs", commence le YouTubeur Nota Bene sur la chaîne YouTube du musée.

Exposition Spraying Board Lionel Rault 2
  • À la maison
  • Contemporain

Faire vivre l’art urbain pendant le confinement avec Superposition

FORT SUPERPOSITION

L’association Superposition, basée à Lyon, est engagée depuis 2016 pour la promotion et la mise en avant de l’art urbain et de son infinie richesse. Pour nous faire patienter jusqu’à la réouverture et la mise en place de cinq nouvelles expositions exceptionnelles, l’association propose de nous faire découvrir l’installation Spraying Board virtuellement.