CID Grand Hornu
CID Grand Hornu

* Exposition Matisse, comme un roman au Centre Pompidou

Centre Pompidou
Du 21 octobre 2020 au 22 février 2021

  • Henri Matisse, Marguerite au chat noir, début 1910

 

1

Si, comme l’a déclaré Matisse, l’« importance d’un artiste se mesure à la quantité de nouveaux signes qu’il aura introduits dans le langage plastique », notre Henri national fut incontestablement l’un des artistes les plus importants du XXe siècle. Aventurier des formes et explorateur des couleurs, cet éternel novateur n’aura cessé sa carrière durant de remettre en question son art, se réinventant sans cesse et renouvelant ainsi en profondeur l’art moderne.

À l’occasion du cent-cinquantième anniversaire de la naissance d’Henri Matisse, le Centre Pompidou rend un hommage vibrant à cet artiste inclassable familier de tous et pourtant mystérieux à bien des égards. Riche de plus de 230 œuvres et 70 documents et archives, cette exposition aux allures de rétrospective illustre la trajectoire de Matisse sur plus de cinq décennies, retraçant les grandes étapes de sa carrière singulière.

Inédite, cette exposition propose de « relire » l’œuvre de Matisse à travers le prisme de la littérature, interrogeant la relation de l’artiste à toutes les écritures, du signe plastique au mot. Le parcours nous propose de cheminer dans l’œuvre de Matisse, que l’on redécouvre « comme un roman ». Les écrits de neufs auteurs nous accompagnent dans cette balade littéraire, parmi lesquels Louis Aragon (auteur de Henri Matisse, roman), Georges Duthuit (gendre du peintre) et Clement Greenberg – théoricien de l’expressionnisme abstrait.

Peintre, sculpteur, dessinateur et graveur, Matisse voulait trouver « une écriture pour chaque objet ». Les œuvres rassemblées ici nous offrent un formidable panorama des nombreuses techniques qu’il a approfondies au fil de sa carrière, du collage à la céramique en passant par les vitraux. Couleurs explosives et nus stylisés des années 1900, figures cubistes et expressionnistes de la décennie suivante, danseurs et danseuses des années 1930 à la limite de l’abstraction, collages dynamiques des années 1940 …

Chacun trouvera son bonheur dans sa production foisonnante qui nous offre un permanent aller-retour de l’œuvre à l’écriture. Fascinant.

Le saviez-vous ?

Après avoir fait dialoguer mots et images dans son livre illustré des Poésies de Mallarmé, Matisse va encore plus avec Jazz (1947), œuvre constituée de gouaches découpées et de textes manuscrits où s’entrelacent de manière inédite la plastique et le mot.

To celebrate Matisse’s 160th anniversary, the Centre Pompidou explores the relationship between text and image through a huge exhibition shaped like a retrospective. Unmissable !


Vous aimerez aussi…

MNAAG, legs Isaac de Camondo, 1911, EO1842 © RMN-Grand Palais (MNAAG, Paris) / Harry Bréjat
  • Classique

* Exposition Fuji, pays de neige au musée Guimet

Musée national des arts asiatiques – Guimet
Jusqu'au 12 octobre 2020

Le mont Fuji, un cône magique surmonté de neiges éternelles et dominant Honshu avec ses 3776 mètres d’altitude, est bien plus que le point culminant du Japon, il incarne véritablement le Pays du Soleil levant dans l’art. Ces maîtres de l’estampe japonaise donnent vie à des images sentimentales, souvent empreintes de neige. Ce duvet blanc retient alors toute l’attention du spectateur, reléguant au second plan le sujet principal, un procédé repris par les impressionnistes.

Vue de l'exposition La Bête, un conte moderne de Yasmina BenabderrahmaneMarc Domage
  • Contemporain

*Exposition Yasmina Benabderrahmane. La bête, un conte moderne au BAL

LE BAL
Jusqu'au 23 août 2020

LE BAL présente l'oeuvre onirique de la plasticienne Yasmina Benabderrahmane, à travers une installation immersive, inspirée de son dernier voyage au Maroc, au cours duquel elle assista à la construction d’un théâtre à ciel ouvert dans la vallée du Bouregreg.

© MAD Paris, musée Nissim de Camondo
  • Gratuit
  • Classique

* 61 rue de Monceau, l'exposition du musée Nissim de Camondo

Musée Nissim de Camondo
Du 17 juin au 13 septembre 2020

Après cette longue (trop longue) période sans visite au musée, la vie artistique reprend peu à peu. Et à Paris notamment, le musée Nissim de Camondo, qui abrite une collection exceptionnelle d'objets d'art et de mobilier datant du XVIII ème siècle, a annoncé sa réouverture le 17 juin et pour marquer cet événement, l'exposition temporaire "Le 61 rue de Monceau, l'autre hôtel Camondo", est gratuite jusqu'au 23 juin !

"Boddhisattva". Bronze doré. Dynastie des Ming, Yongle. Paris, musée Cernuschi.
  • Ethnique
  • Gratuit

* Musée Cernuschi : l'Asie à portée de main

Musée Cernuschi
Réouverture le 16 juin 2020

Les collections du musée Cernuschi nous invitent à un formidable voyage aux confins de l’Asie, de la Chine au Japon, en passant par le Vietnam et la Corée à travers plus de 2000 ans d'histoire.


CID Grand Hornu