JR réalise une fresque monumentale dans une prison américaine

  • Fresque de JR dans la prison de Tehachapi

 

1

Au sein d’une prison californienne, JR a réuni les détenus, victimes et gardiens dans une étonnante fresque, présentée à la galerie Perrotin à Paris. Des vies multiples et isolées dans ce cœur carcéral, où se jouent des relations de pouvoir. Focus sur un projet sensible et engagé.

Des portraits XXL

On le connait pour son immense œuvre masquant la pyramide du Louvre ou ses nombreuses collaborations avec la réalisatrice Agnès Varda. Les grands tirages de JR présentent des portraits anonymes, souvent laissés dans l’ombre, que ces immenses formats mettent en lumière dans les rues, sur les façades, à la vue de tous. Pour son dernier projet, l’artiste a décidé d’investir les murs d’une prison américaine afin de rendre visible ces marginaux de la société. Avec chance, le gouverneur de l’état de Californie, qui avait participé à une ancienne œuvre de JR, a immédiatement accepté sa proposition. Son choix s’est alors porté sur un centre de Tehachapi, où le sol en béton facilitait le collage des affiches. On y découvre de multiples visages assemblés au sol, tous confondus, le regard porté vers le ciel. Une oeuvre forte, fraternelle, mêlant gardiens et prisonniers à la recherche d'une même liberté.

  • Vue aérienne de la fresque de JR à la prison de Tehachapi

 

1

Une oeuvre qui fait acte 

Comme toujours avec JR, ses projets cherchent à agir sur le réel. Cette fois, l'artiste avait pour volonté de recréer un lien entre les gardiens et les détenus, souvent incarcérés à perpétuité. En mettant en lumière leurs portraits dans un même format, sur un même support, JR tente de rétablir un contact en les plaçant à égalité. Une humanité qui s’est progressivement installée entre les quatre murs, selon l’artiste : « Globalement, le directeur de la prison a noté une chute de la violence entre le moment où je suis parti en novembre et celui où je suis revenu en février » explique-t-il.

A travers photographies et vidéos, l’exposition de la galerie Perrotin revient sur cette incroyable expérience : on observe sa réalisation, les divers témoignages des détenus, tant sur leur condition de vie dans le milieu carcéral que sur l’impact de cette œuvre dans leur manière de vivre ensemble. Réunir et réfléchir au-delà des frontières, par le biais d’une création libre et collaborative, c’est tout le talent du célèbre artiste au chapeau et aux lunettes noires qui agit aux quatre coins du monde. Une nouvelle aventure à découvrir jusqu'au 10 octobre à la galerie.

GALERIE PERROTIN
Jusqu'au 10 octobre 2020
76 Rue de Turenne, 75003 - M° Saint-Sébastien Froissart (8)
Du mar. au sam. 11h-19h
Entrée libre 


Vous aimerez aussi…

Peaux-de-vache-le cinéma comme il va-pompidou-cahiers du cinéma
  • Actu

Festival : les Cahiers du cinéma s'invitent au centre Pompidou

En cette période de grand trouble, le centre Pompidou et Les Cahiers du cinéma s’allient pour présenter neufs films inédits durant le mois d’octobre. Toute nouvelle, l’équipe de la revue souhaite donner vie au septième art, considérablement fragilisé durant ces derniers mois, avec une programmation de long-métrages et de rencontres à découvrir de toute urgence.

la joconde léonard de vinci
  • Actu

Le dernier secret de la Joconde

La Joconde n'en finit pas de nous surprendre. C'est un autre secret du plus célèbre tableau de l'histoire de l'art qu'a récemment révélé le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS).

Claire Trotignon, Rock A Hoola Blue #1 - Blue explosion by laying down a grid - Rock A Hoola Blue #2, 2015 Art Collector
  • Actu

Claire Trotignon, lauréate du prix Art [ ] Collector

Fascinants d'élégance et de délicatesse, les espaces que Claire Trotignon crée, utopiques et atopiques, nous transportent dans son univers onirique où tout n'est jamais totalement dévoilé. Le visible, et l'invisible seulement suggéré, s’enlacent souvent dans ces compositions et paysages à la frontière du rêve et du possible.

illustration-tintin-lotus-bleu-vente-aux-enchères
  • Actu

Une mise aux enchères d'une l’illustration de Tintin crée la discorde

Tonnerre de Brest ! Le 21 novembre prochain, une illustration du Lotus bleu de Tintin sera mise en vente aux enchères par la maison Artcurial. Estimé entre 2 et 3 millions d’euros, ce dessin inédit enflamme les collectionneurs depuis plusieurs jours. Mais l’histoire autour de cette gouache est contestée par plusieurs spécialistes du célèbre reporter à la houppette.