La Banane à 120 000$ de Maurizio Cattelan rejoint le Guggenheim Museum de New York

  • Maurizio Cattelan, The Comedian, 2019
  • Maurizio Cattelan, The Comedian, 2019
  • Maurizio Cattelan, The Comedian, 2019
  • Maurizio Cattelan, The Comedian, 2019

 

4

Oui, vous avez bien lu: la fameuse Banane de Maurizio Cattelan a été vendue 120 000 dollars par la Galerie Perrotin de Miami à un collectionneur privé. Celui-ci, dont l'identité n'a pas été révélée, a annoncé en faire don au Guggenheim Museum de New-York, qui possède déjà deux autres œuvres du Buster Keaton de l’art contemporain: Daddy, Daddy (2008) et We are the Revolution (2000).

Un pied-de-nez à l'art contemporain

  • Maurizio Cattelan Daddy, daddy, 2008
  • Maurizio Cattelan, We are the Revolution, 2000

 

2

Cette installation existe en trois exemplaires: attention aux faussaires! Il n'existe que trois exemplaires au monde de cette ahurissante « sculpture », dotée chacune d'un certificat d'authenticité. Le second exemplaire avait été vendu au même prix à Sarah Andelman, fondatrice du concept store Colette. Le troisième, cependant, est un peu plus côté: il faudra débourser cette-fois 150 000 $ pour acquérir la dernière de ces très chics bananes. Ne soyez pas choqués: ce n'est pas tant l'objet qui mérite ce prix (il s'agit effectivement bien d'une simple banane comestible comme on en trouve pas centaines dans les rayons de nos supermarchés), mais son concept. Lors du salon Art Basel de Miami (du 5 au 9 décembre 2019), l'artiste David Datuna s’était brusquement emparé du fruit pour le manger, expliquant simplement qu’il avait faim. La blague potache témoigne bien de la valeur conceptuelle et non matérielle de l'objet: la banane platonicienne et dévorée, tout comme ce qu'elle représente (symbole politique, phallique, humoristique, etc.) existe toujours, et a d'ailleurs été immédiatement remplacée, sans perdre sa valeur pécuniaire. N'importe qui ne pourrait d'ailleurs pas reproduire l'installation, qui dépend, figurez-vous, d'un cahier des charges excessivement précis. Chaque exemplaire est ainsi accompagné d'instructions établies par l'artiste lui-même et qui précise notamment que celle-ci doit être placée à 1,72 mètres du sol, soit plus ou moins à hauteur de regard, suivant un angle très précis de 37 degrés et doit être changée environ tous les dix jours - instructions si précises qu'elles ont l'avantage de remettre en cause l'absurdité de ce simple fruit scotché.


Vous aimerez aussi…

Buster Keaton
  • Actu
  • Cinéma

30 films de Buster Keaton accessibles ici, en ligne et gratuitement!

L'enfant terrible du cinéma muet américain revient sur le devant de la scène grâce à la plateforme Open Culture, qui rend accessible trente-et-un longs métrages de l'acrobate au visage triste.

illustration-tintin-lotus-bleu-vente-aux-enchères
  • Actu

Une mise aux enchères d'une l’illustration de Tintin crée la discorde

Tonnerre de Brest ! Le 21 novembre prochain, une illustration du Lotus bleu de Tintin sera mise en vente aux enchères par la maison Artcurial. Estimé entre 2 et 3 millions d’euros, ce dessin inédit enflamme les collectionneurs depuis plusieurs jours. Mais l’histoire autour de cette gouache est contestée par plusieurs spécialistes du célèbre reporter à la houppette.

banksy-show-me-the-monet-2005-sothebys
  • Actu

Le prix hallucinant de ce Monet revisité par Banksy

Le 21 octobre 2020, Show Me the Monet (2005), le tableau de Banksy qui détourne Le Bassin aux nymphéas, harmonie verte (1899) de Monet, sera mis en vente chez Sotheby's à Londres.

banksy-depossede-de-son-oeuvre-lanceur-de-fleurs
  • Actu

Banksy va-t-il perdre la propriété de ses œuvres ?

Le street-artiste fait de nouveau parler de lui… mais à son détriment ! Son anonymat commence à lui jouer des tours, puisqu’après plusieurs reproductions de sa création phare Le lanceur de fleurs, le comité de l’Office de l’Union européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO) a acté que Bansky ne pouvait être identifié comme en étant l’auteur.