* Le théâtre à la maison : Bérénice de Racine dans une production du CND Besançon soutenue par l'Odéon

Un classique à redécouvrir dans la mise en scène contemporaine contemporaine et originale de Célie Pauthe pour le Centre National Dramatique de Besançon, en collaboration avec l'Odéon - Théâtre de l'Europe, accompagnée de Césarée, un court-métrage de Marguerite Duras.

Avec

Clément Bresson : Titus (empereur de Rome)
Marie Fortuit : Arsace (confident d'Antiochus)
Mounir Margoum : Antiochus (roi de Commagène et ami de Titus)
MaHshad Mokhberi : Phénice (confidente de Bérénice)
Mélodie Richard : Bérénice (reine de Palestine)
Hakim Romatif : Paulin (confident de Titus)

En résumé

Bérénice est reine de Palestine, Titus est l'héritier légitime du trône impérial de Rome. Ils s'aiment passionnément. Pourtant Rome ne veut pas que Bérénice gouverne la cité aux côtés de l'empereur. Titus, par loyauté envers son peuple, doit renoncer à celle qu'il l'aime, mais la supplie de rester à ses côtés, quoiqu'une union nuptiale soit désormais impossible. Par honneur, Bérénice refuse. Racine oppose avec toute la violence d'un amour contraint les deux impératifs irréconciliables que sont le devoir et le désir et rien, absolument rien, n'entrave la course inéluctable du glas que sonne pour la jeune femme l'annonce de la décision de Titus. Le dramaturge crée ainsi chez le spectateur « cette tristesse majestueuse qui fait tout le plaisir de la tragédie » à partir de cette passion enchaînée, jusqu'à l'acceptation héroïque et tragique - au sens propre - du sort contre lequel les deux héros ne peuvent lutter.

« Prince, après cet adieu, vous jugez bien vous-même
Que je ne consens pas de quitter ce que j'aime
Pour aller loin de Rome écouter d'autres vœux.
Vivez, et faites-vous un effort généreux.
Sur Titus et sur moi réglez votre conduite:
Je l'aime, je le fuis; Titus m'aime, il me quitte.
Portez loin de mes yeux vos soupirs et vos fers.
Adieu. Servons tous trois d'exemple à l'univers
De l'amour la plus tendre et la plus malheureuse
Dont il puisse garder l'histoire douloureuse.
Tout est prêt. On m'attend. Ne suivez point mes pas. » Bérénice, V, 7

 


Vous aimerez aussi…

Anny Duperey dans Colombe de Jean Anouilh Telmondis
  • À la maison
  • Théâtre

* Le théâtre à la maison : Colombe de Jean Anouilh avec le duo Giraudeau / Duperey

Madame Alexandra, comédienne aussi détestable que talentueuse et dépourvue de toute fibre maternelle fait face au retour de son fils Julien qui, appelé au service militaire, confie son épouse Colombe à son acariâtre belle-mère.

Hippolyte et Aricie Opéra Comique
  • À la maison
  • Opéra / Ballet

* L'opéra à la maison : Hippolyte et Aricie de Rameau à l'Opéra Comique

Alors que court la rumeur de la mort de Thésée, Phèdre, son épouse, avoue son amour pour Hippolyte, le fils de Thésée. Pourtant, Hippolyte aime passionnément Aricie. La révélation des amours incestueuses de Phèdre et le retour de Thésée auront-ils raison de l'amour des deux amants ?

comédie française
  • Théâtre
  • À la maison

* La Comédie française lance une nouvelle émission en direct !

A l'heure où les livres sont "non essentiels" et les théâtres ferment, la Comédie française hisse les voiles vers le tout numérique. Du lundi au samedi, la Comédie d'automne présente en direct les diverses actualités, conseille sur les lectures de confinement et fait découvrir des créations scéniques en exclusivité.

marie-agnes-gillot-et-arthur-h-La_Boxeuse
  • Concert
  • À la maison

 * Arthur H entre sur le ring avec sa sublime "boxeuse amoureuse"

Faites une halte dans l'auditorium sombre de la Seine Musicale pour vous laisser bercer par quelques airs poétiques. Arte vous propose en effet de découvrir une mise en scène de la chanson "La Boxeuse amoureuse" du très sensible Arthur H.