Le festival de la BD d'Angoulême s'expose en gare(s)

  • L'âge d'or tome 1, de Cyril Pedrosa & Roxane Moreil, Editions Dupuis

 

3

Comme de nombreux événements culturels, le festival de la bande dessinée d'Angoulême, qui a dévoilé ce week-end ses lauréats, a dû revoir ses plans : reporté en juin prochain, le festival a décidé de déployer ses œuvres dans plus de quarante gares de France.

Paris, Orléans, Nantes, Lille, Metz, Avignon,... Jusqu'à la mi-février, ce sont désormais des centaines d'artistes de bande dessinée qui sont exposés dans une quarantaine de gares dans toute la France. Au total, ce sont 84 œuvres et leurs 120 artistes qui bénéficient de cette campagne. Une initiative qui entend faire la part belle aux auteurs de bande dessinée. La gare, lieu de passage par excellence, où toutes les générations se croisent, était le lieu idéal pour exposer ces planches. La SNCF, partenaire du festival depuis maintenant quinze ans, a souhaité soutenir ce rendez-vous incontournable qui réunit chaque année des milliers d'auteurs, de journalistes et d'amoureux inconditionnels de la BD. Les voyageurs pourront par exemple découvrir quelques planches de l'Âge d'or de Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil (dont le 2e volume s'est écoulé à 40 000 exemplaires) à la Gare du Nord, Le Dernier Atlas à Nantes, Billy Noisettes de Tony Millionaire en gare d'Orléans ou Vernon Subutex de Virginie Despentes à Strasbourg, et tant d'autres.

Néanmoins, de nombreux auteurs de bande dessinée se sont indignés de cette initiative, n'étant point rémunérés pour ces affichages, pointant du doigt le manque de reconnaissance de leur statut professionnel et de leurs conditions de travail très précaires. Ainsi une tribune signée par plus de 700 auteurs, diffusée avant la remise des prix qui attribua le Fauve d'or du meilleur album à Landis Blair et David Carlson pour leur roman graphique L'accident de chasse, avait appelé au boycott du festival qui doit se tenir en juin prochain.

Le paradoxe vient donc du fait que les auteurs de BD vivent encore pour beaucoup en dessous du seuil de pauvreté alors que la bande dessinée reste un secteur très lucratif. Un parc d'attraction autour de l'univers de la bande dessinée (avec des licences très populaires comme Boule & Bill, Gaston Lagaffe, le Marsupilami, etc.) doit d'ailleurs voir le jour en 2023 près d'Angoulême, juste à temps pour les cinquante du festival.

 


Vous aimerez aussi…

theatre
  • Actu
  • Incontournable

Le petit théâtre de Marie-Antoinette fait peau neuve

Dissimulé dans le Petit Trianon, le théâtre de la Reine, construit à Versailles sous les ordres de Marie-Antoinette, est une petite merveille du patrimoine épargnée par la Révolution et qui continue de fasciner les experts.

boulogne
  • Actu
  • Insolite

Ce trompe-l’œil remporte le titre de la plus belle fresque de France

L'impressionnant trompe-l'oeil de l'artiste espagnol Borondo a remporté le Golden Street Art 2020, qui récompense chaque année les plus belles fresques de street art en France ! Admirez le résultat.

munch2
  • Actu
  • Découverte

Qui est l'auteur de cette inscription cachée dans le Cri d’Edvard Munch ?

« N’a pu être peint que par un fou ! » : on distingue à peine cette minuscule inscription cachée dans le célèbre tableau d'Edvard Munch. Qui est donc l'auteur de cette phrase mystérieuse ?

George de la Tour, Le Tricheur à l'As de Carreau, vers 1635-1638 (2)
  • Actu
  • Incontournable

Résolvez des crimes avec les podcasts du Louvre !

Le musée du Louvre publie quatre nouveaux épisodes de son podcast Les Enquêtes du Louvre dédiés à George de la Tour ou encore le diamant Le Régent. L'occasion de découvrir les crimes et énigmes qui se cachent derrière les plus grands trésors du musée le plus visité au monde.