L'Arc de Triomphe bien empaqueté !

Arc de Triomphe
Du 18 septembre au 3 octobre 2021

  • L'Arc de Triomphe, Wrapped, Paris, 1961-2021
  • Fabric panels are being unfurled in front of the outer walls of the Arc de Triomphe
  • Fabric panels are being unfurled in front of the outer walls of the Arc de Triomphe
  • Fabric panels are being unfurled in front of the outer walls of the Arc de Triomphe
  • Ropes are being installed to secure and contour the fabric on the Arc de Triomphe
  • Ropes are being installed to secure and contour the fabric on the Arc de Triomphe
  • Ropes are being installed to secure and contour the fabric on the Arc de Triomphe
  • Ropes are being installed to secure and contour the fabric on the Arc de Triomphe

 

8

On y est ! Reporté d'un an en raison des incertitudes liées à la pandémie mondiale, le projet triomphe de la disparition brutale l'an dernier de son créateur démesuré. Le monument trônant place de l’Étoile a finalement été emballé. L’œuvre soulève pourtant de vives polémiques...

La polémique enfle. À peine emballé, l'Arc de Triomphe empaqueté suscite de nombreux débats. Si beaucoup trouvent l'installation simplement laide, anti-conformiste, d'autres dénoncent la valeur d'une œuvre temporaire. La question se pose : combien le rêve de Christo a-t-il coûté ? La réponse est à la hauteur de ce projet fou, 14 millions d'euros. Rassurez-vous, il n'est pas question ici de l'argent du contribuable puisque Christo et Jeanne-Claude ont toujours intégralement auto-financé leurs projets en vendant aux enchères des objets de leurs collections. Néanmoins, certains persistent regrettant autant le choix du monument, lié à l'Histoire de France, que celui de la victoire du capitalisme sur l'art.

Pourtant, c'est un vieux rêve qui se réalise. Christo (1935-2020) et Jeanne-Claude (1935-2009), aujourd'hui disparus, avaient imaginé couvrir le célèbre monument dès le début des années 60. En 1962, depuis leur petit appartement de la Rive droite, l'artiste réalise quelques études préparatoires de l'Arc de Triomphe, dont un photomontage le montrant emballé, vu depuis l'avenue Foch. Ce dessein ne le quittera pas. En 1988, Christo exécute même un collage de l'arche empaquetée, avant de reprendre et développer définitivement ce projet à partir de 2017. Le vieil homme ira même jusqu'à décliner l'invitation d'emballage du Centre Pompidou rétorquant que cela ne l'intéresse pas. Ce qu'il veut c'est l'Arc de Triomphe.

Pendant 50 ans, le couple s'emballe pour les plus grands monuments européens et sites occidentaux : de la Kunsthalle de Berne en 1968, aux Surrounded Islands de la baie de Miami en passant par l’empaquetage du Pont-Neuf en 1985 puis 10 ans plus tard du Reichstag allemand. Il avait déjà perdu en 2009 son double, Jeanne-Claude, née le même jour que lui, mais poursuivait le rêve qu'ils s'étaient fixés tout en continuant à signer de leurs deux noms. Ce dernier projet verra finalement le jour à titre posthume. L’œuvre, entièrement autofinancée -comme l'ensemble des projets artistiques du duo-, et qui nécessitera 25 000 mètres carrés de tissu argent bleuté et 7 000 mètres de corde rouge, sera ainsi visible pendant seize jours, du 18 septembre au 3 octobre 2021. Emballez, c'est pesé !

Nous nous sommes rendus sur place et avons immortalisés notre visite en quelques clichés :

  • L'Arc de Triomphe emballé le 17 septembre 2021
  • L'Arc de Triomphe emballé le 17 septembre 2021
  • L'Arc de Triomphe emballé le 17 septembre 2021
  • DSC_3141
  • L'Arc de Triomphe emballé le 17 septembre 2021
  • L'Arc de Triomphe emballé le 17 septembre 2021
  • L'Arc de Triomphe emballé le 17 septembre 2021
  • L'Arc de Triomphe emballé le 17 septembre 2021
  • L'Arc de Triomphe emballé le 17 septembre 2021
  • L'Arc de Triomphe emballé le 17 septembre 2021
  • L'Arc de Triomphe emballé le 17 septembre 2021
  • L'Arc de Triomphe emballé le 17 septembre 2021
  • L'Arc de Triomphe emballé le 17 septembre 2021
  • Projet de l'Arc de triomphe emballé
  • Projet de l'arc de triomphe emballé

 

15