Le Grand Palais passe à la réalité augmentée

  • ECAL
  • Hanahana

 

2

Sortez vos téléphones, le Grand Palais éphémère accueille ce week-end le tout premier festival consacré à la création artistique en réalité augmentée.

Réduit à la taille d'insecte, perdez-vous au cœur d'une nature enchanteresse et partez à la rencontre de créatures éléphantesques, de mains démesurément inhumaines et autres curiosités tant fantastiques que déroutantes !

Imaginé par la RMN Grand Palais et par le magazine Fisheye, le festival a invité une poignée d'artistes contemporains -Mélanie Courtinat, Lauren Moffatt, Mélodie Mousset, Manuel Rossner, et Théo Triantafyllidis-, pilier de la jeune création, à investir durant deux jours exceptionnels l'espace monumental du Grand Palais Éphémère. Conçues spécialement pour cet évènement, les œuvres virtuelles se déploient chacune à leur manière, démesurées, animées ou interactives, jouissant d'un nouvel espace de liberté infini : le vide. Préfigurations des mondes d'après, ces nouveaux formats désarçonnent.

Installé sur le Champ-de-Mars, le Grand Palais Éphémère, bâtiment provisoire de 10 000 m2 a été conçu par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. Son ossature en bois, ses vertus écologiques et ses propriétés acoustiques se destinent à accueillir pendant la rénovation du Grand Palais les grands événements d’art, de mode et de sport habituellement organisés dans la Nef, parmi lesquels la FIAC, le Saut Hermès et les défilés de Chanel. Cette immensité d'espace semble donc parfaitement convenir aux œuvres invisibles, aussi colossales soient-elle, que produira la réalité augmentée dès ce 19 juin.

Alors, êtes-vous prêt à mettre à mal votre perception du monde ?

Pour réserver, c’est par ici !