Musée Courbet
Musée Courbet

Dessiner pour Napoléon à l'exposition aux Archives Nationales

Archives nationales
Du 19 mai au 19 juillet 2021

  • Grand portefeuille en maroquin rouge ayant appartenu à Hugues Bernard Maret
  • Picot, Modèle de broderie pour le grand costume de l’empereur, 1804
  • Plan général du projet de la nouvelle ville à construire à La Roche-sur-Yon, 1804
  • Projet d'une école impériale de métallurgie, mécanique pratique et fonderie de canons
  • Carnet de silhouettes de chefs de la nation des Osages, 1804
  • Carte des environs de Lorient et du Port-Louis
  • Dessin d’un métier à tisser dans un dossier de demande de brevet d’invention, 1810
  • Jean-François Bony, Lé de tenture de satin blanc, 1811-1814
  • Plan topographique de la villa Napoléon à Rome
  •  Projet de costume pour le garde-drapeau et pour le porte-étendard (1)
  •  Projet de costume pour le garde-drapeau et pour le porte-étendard (2)
  •  Projet de costume pour le garde-drapeau et pour le porte-étendard (3)
  • Lelièvre, Projet de machine aérostatique, 1805
  •  Jean-Baptiste Meusnier de La Place, Projet de machine aérostatique, 1784
  • Projet de machine aérostatique (détail)
  • Jardin des plantes de Toulouse

 

16

L'Empire de Napoléon a été marqué par de grands changement industriels, artistiques, architecturaux... L'exposition proposée par les Archives Nationales se propose de revenir sur les dessins qui ont construit ces innovations.

Au-delà de l’image d’Épinal des grandes conquêtes et des cérémonies fastueuses, le règne de Napoléon a surtout été marqué par les profondes transformations de la société française : création de réseaux routiers, essor des communications, centralisation du pouvoir, expansion industrielle, réaménagement des villes... Avec cette exposition, les Archives nationales nous emmènent dans les coulisses de la secrétairerie d’État, rouage essentiel de l’administration napoléonienne et véritable outil de modernisation, dont les innombrables cartes, dessins, plans et autres travaux préparatoires qui facilitent les décisions quotidiennes de l’Empereur présentent des qualités esthétiques confondantes. L’exposition offre à voir des trésors insoupçonnés, d’une remarquable ingéniosité (à l’image des plans topographiques hauts en couleur de villes nouvelles ou bien des projets de machines aérostatiques qui semblent venir tout droit d’un autre monde) doublés d’une dimension artistique fascinante : les meilleurs artistes de l’époque sont appelés à contribution, comme en témoignent les projets de costumes pour certains régiments esquissés par Jacques-Louis David ou encore le projet d’obélisque sur le Pont-Neuf qui ne verra jamais le jour. Comme disait Napoléon lui-même, « un bon croquis vaut mieux qu’un long discours »!



Musée Courbet