Musée Courbet
Musée Courbet

Restituer l'Egypte, la première exposition de tout nouveau Musée Champollion

Musée Champollion
Jusqu'au 21 novembre 2021

  • La maison Champollion depuis le parc, lors de l’ouverture en 2004
  • La maison Champollion depuis le parc, lors de l’ouverture en 2004
  • Anonyme, Estampage de la pierre de Rosette, début du XIXe
  • Anonyme, Jacques-Joseph Champollion-Figeac, vers 1800
  • Bible en hébreu, début XIXe siècle
  • Bureau à gradin de Jean-François Champollion, début du XIXe siècle
  • Chéchia de Jean-François Champollion, début XIXe siècle
  • François-Martin Testard, Les Scientifiques de la campagne d’Égypte devant le temple de Dendera, 1819
  •  Jean-François Champollion, cartouche hiéroglyphique au nom de Champollion, début du XIXe
  • Le Houx, Ramsès II sur son char, début du XIXe
  • Madame de Rumilly, Jacques-Joseph Champollion-Figeac, vers 1825
  • Madame de Rumilly, Jean-François Champollion, 1823
  • Manteau égyptien de Jean-François Champollion, début du XIXe siècle
  • Armoire bibliothèque de style retour d’Égypte, vers 1820

 

14

Le tout nouveau musée Champollion à Vif présente sa première exposition : Restituer l’Égypte. Un parcours extraordinaire de Jean-Claude Golvin à Assassin's Creed.

« Je suis tout à l’Égypte, elle est tout pour moi », disait Jean-François Champollion, père de l’égyptologie, resté notamment dans les annales pour avoir le premier déchiffré l’écriture hiéroglyphique. Avec son frère aîné et mentor Jacques-Joseph, les Champollion incarnent l’essence de la recherche scientifique au XIXe siècle. Leur domaine familial fait aujourd’hui l’objet d’un tout nouveau musée – le premier en France consacré aux origines de l’égyptologie – qui ne manque pas de mettre en avant le rôle qu’a joué la relation des deux frères dans la naissance de la discipline. Le musée prend ainsi soin de déconstruire le mythe Champollion pour mieux en divulguer les ressorts, jetant la lumière sur toutes les étapes qui incombent au chercheur. Outre un espace d’exposition temporaire dans les anciennes dépendances, le parcours permanent de la maison de maître se déploie sur 300m2 et nous guide, d’un étage à l’autre, dans l’intimité familiale des Champollion, sur les traces du déchiffrement des hiéroglyphes et enfin vers la redécouverte de l’Egypte antique. On assiste ainsi à la naissance d’une toute nouvelle discipline qui apporte de nouvelles clés d’interprétation aux papyrus, bas-reliefs et autres objets ramenés d’Egypte au fil des siècles. Tout cela dans un écrin de verdure restituant à merveille les aménagements de l’époque. De Vif à Louxor, il n’y a soudainement plus qu’un pas. Tout cela dans un écrin de verdure restituant à merveille les aménagements de l’époque. De Vif à Louxor, il n’y a soudainement plus qu’un pas.

L’expo du moment
Pour sa première exposition temporaire, le tout nouveau musée Champollion se penche sur l’œuvre de Jean-Claude Golvin, spécialiste mondial de la reconstitution par l’image des sites antiques. Ancien chercheur au CNRS, il est l’auteur de plus de mille dessins restituant des villes et monuments antiques ou médiévaux. L’exposition nous dévoile quarante-deux de ses aquarelles, qui nous invitent à un voyage immersif des plaines fertiles du Nil au pied de l’obélisque de Louxor. Entre méthode scientifique et point de vue artistique, ces représentations nous offrent des vues résolument réalistes sur l’Egypte antique. A cette occasion, le musée Champollion a commandé trois aquarelles à l’archéologue réalisées spécialement pour l’ouverture du lieu. Cette immersion sur la terre des Pharaons est également enrichie par des supports multimédias tirés du jeu vidéo Assassin’s Creed® Origins, du studio Ubisoft, dont Jean-Claude Golvin est l’un des conseillers scientifiques. Vous serez ainsi plongés en 49 av. J-C, du temps de César et Cléopâtre, dans un voyage virtuel à travers le temps illustré à merveille par les planches de Jean-Claude Golvin.

Restituer l’Egypte antique. Voyage architectural, de Jean-Claude Golvin à Assassin’s Creed
Jusqu’au 21 novembre 2021

MUSEE CHAMPOLLION
45 rue Champollion
38450 Vif


Vous aimerez aussi…

© Marielle Paul
  • Contemporain

Les Sisyphe(s) heureux Marielle Paul et Régis Perray, exposés Musée Joseph Déchelette

Musée Joseph Déchelette
Du 30 juin au 12 octobre 2021

Le Musée Joseph Déchelette confie cet été ses espaces à deux « Sisyphe(s) heureux », Marielle Paul et Régis Perray. Les deux artistes confirmés, aux créations diamétralement opposées, partagent l’amour du geste, parfois répétitif, et le goût de l’effort constant.

Exposition oiseau rare musée des confluences
  • En famille
  • Découverte

L'exposition Drôles d’oiseaux ! – De l’hirondelle au kakapo à admirer au Musée des Confluences

Musée des Confluences
Du 19 mai au 2 janvier 2022

L'exposition présente plus de 240 oiseaux provenant des quatre coins du monde : on découvre des espèces insoupçonnées comme le colibri porte-épée ou le kakapo, le plus gros perroquet du monde au plumage vert et jaune, originaire de Nouvelle-Zélande. Héritiers directs des dinosaures théropodes, les oiseaux peuplent la Terre depuis 150 millions d'années.

Arcimboldo Giuseppe (vers 1527-1593). Paris, musée du Louvre. RF1964-32.
  • Classique
  • Incontournable

Exposition : rendez-vous face à Arcimboldo au Centre Pompidou-Metz

Centre Pompidou-Metz
Du 29 mai au 22 novembre 2021

Les célèbres saisons d’Arcimboldo nous viennent en tête comme une madeleine de Proust. Mais que connaît-on réellement de ce peintre italien qui fascine les artistes depuis le XVIe siècle ? Cette exposition retrace l’ensemble de son oeuvre.

exposition chagall passeur de lumière centre pompidou metz
  • Incontournable

Exposition Chagall : le passeur de lumière au Centre Pompidou-Metz

Centre Pompidou Metz
Du 19 mai au 30 août 2021

Vous connaissez les tableaux colorés de Marc Chagall où volent des personnages dans des paysages oniriques, mais connaissez-vous ses vitraux ?


Musée Courbet