Musée de la Grande Guerre de Meaux
Musée de la Grande Guerre de Meaux

Restituer l'Egypte, la première exposition du tout nouveau Musée Champollion

Musée Champollion
Jusqu'au 21 novembre 2021

  • La maison Champollion depuis le parc, lors de l’ouverture en 2004
  • La maison Champollion depuis le parc, lors de l’ouverture en 2004
  • Anonyme, Estampage de la pierre de Rosette, début du XIXe
  • Anonyme, Jacques-Joseph Champollion-Figeac, vers 1800
  • Bible en hébreu, début XIXe siècle
  • Bureau à gradin de Jean-François Champollion, début du XIXe siècle
  • Chéchia de Jean-François Champollion, début XIXe siècle
  • François-Martin Testard, Les Scientifiques de la campagne d’Égypte devant le temple de Dendera, 1819
  •  Jean-François Champollion, cartouche hiéroglyphique au nom de Champollion, début du XIXe
  • Le Houx, Ramsès II sur son char, début du XIXe
  • Madame de Rumilly, Jacques-Joseph Champollion-Figeac, vers 1825
  • Madame de Rumilly, Jean-François Champollion, 1823
  • Manteau égyptien de Jean-François Champollion, début du XIXe siècle
  • Armoire bibliothèque de style retour d’Égypte, vers 1820

 

14

Le tout nouveau musée Champollion à Vif présente sa première exposition : Restituer l’Égypte. Un parcours extraordinaire de Jean-Claude Golvin à Assassin's Creed.

« Je suis tout à l’Égypte, elle est tout pour moi », disait Jean-François Champollion, père de l’égyptologie, resté notamment dans les annales pour avoir le premier déchiffré l’écriture hiéroglyphique. Avec son frère aîné et mentor Jacques-Joseph, les Champollion incarnent l’essence de la recherche scientifique au XIXe siècle. Leur domaine familial fait aujourd’hui l’objet d’un tout nouveau musée – le premier en France consacré aux origines de l’égyptologie – qui ne manque pas de mettre en avant le rôle qu’a joué la relation des deux frères dans la naissance de la discipline. Le musée prend ainsi soin de déconstruire le mythe Champollion pour mieux en divulguer les ressorts, jetant la lumière sur toutes les étapes qui incombent au chercheur. Outre un espace d’exposition temporaire dans les anciennes dépendances, le parcours permanent de la maison de maître se déploie sur 300m2 et nous guide, d’un étage à l’autre, dans l’intimité familiale des Champollion, sur les traces du déchiffrement des hiéroglyphes et enfin vers la redécouverte de l’Egypte antique. On assiste ainsi à la naissance d’une toute nouvelle discipline qui apporte de nouvelles clés d’interprétation aux papyrus, bas-reliefs et autres objets ramenés d’Egypte au fil des siècles. Tout cela dans un écrin de verdure restituant à merveille les aménagements de l’époque. De Vif à Louxor, il n’y a soudainement plus qu’un pas. Tout cela dans un écrin de verdure restituant à merveille les aménagements de l’époque. De Vif à Louxor, il n’y a soudainement plus qu’un pas.

L’expo du moment
Pour sa première exposition temporaire, le tout nouveau musée Champollion se penche sur l’œuvre de Jean-Claude Golvin, spécialiste mondial de la reconstitution par l’image des sites antiques. Ancien chercheur au CNRS, il est l’auteur de plus de mille dessins restituant des villes et monuments antiques ou médiévaux. L’exposition nous dévoile quarante-deux de ses aquarelles, qui nous invitent à un voyage immersif des plaines fertiles du Nil au pied de l’obélisque de Louxor. Entre méthode scientifique et point de vue artistique, ces représentations nous offrent des vues résolument réalistes sur l’Egypte antique. A cette occasion, le musée Champollion a commandé trois aquarelles à l’archéologue réalisées spécialement pour l’ouverture du lieu. Cette immersion sur la terre des Pharaons est également enrichie par des supports multimédias tirés du jeu vidéo Assassin’s Creed® Origins, du studio Ubisoft, dont Jean-Claude Golvin est l’un des conseillers scientifiques. Vous serez ainsi plongés en 49 av. J-C, du temps de César et Cléopâtre, dans un voyage virtuel à travers le temps illustré à merveille par les planches de Jean-Claude Golvin.

Restituer l’Egypte antique. Voyage architectural, de Jean-Claude Golvin à Assassin’s Creed
Jusqu’au 21 novembre 2021

MUSEE CHAMPOLLION
45 rue Champollion
38450 Vif


Vous aimerez aussi…

© E. Fornage
  • Dessin
  • Sculpture

Les curieux papiers d'Emmanuel Fornage exposés à la Maison de l'Outil et de la Pensée Ouvrière

Maison de l'Outil et de la Pensée Ouvrière
Jusqu'au 31 décembre 2021

Sa paire de ciseaux entre les mains et son compas dans l’œil, Emmanuel Fornage enchante les espaces de la Maison de l’Outil et de la Pensée Ouvrière, véritable temple de l’artisanat, avec ses micro-sculptures sur papier. Une exposition surprenante.

Exposition Tomás Saraceno au Domaine des Etangs - Vue de l'exposition Tomás Saraceno -crédit StudioTomásSaracenocréditphoto-Arthur_Pequin_01
  • Contemporain

Tomás Saraceno exposé au Domaine des Étangs

Domaine des Etangs
Jusqu'au 24 avril 2022

Tomás Saraceno enchante le temps d'une exposition le Domaine des Etangs à Massignac.

© Arts in the City
  • Vidéo
  • Ethnique

 Voyagez au-delà du rêve australien au sein des Musées d'Art et d'Histoire du Havre

Abbaye de Graville, Hôtel Dubocage de Bléville et la Maison de l'Armateur
Jusqu’au 7 novembre 2021

Voici la promesse faite par les Musées d’Art et d’Histoire du Havre : découvrir la richesse naturelle et séculaire de cette terre située aux confins du monde. Les trois sites, Abbaye de Graville, l'Hôtel Dubocage de Bléville et la Maison de l'Armateur, mettent ainsi à l’honneur la culture Aborigène, ses techniques et ses traditions dans une riche programmation à travers la ville, pensée comme autant d’escales vers cet autre lointain rivage.

Meissonier Jean-Louis-Ernest (1815-1891). Paris, musée d'Orsay. RF1862.
  • Classique

Napoléon en légendes à l'exposition du Palais Fesch

Palais Fesch
Du 25 juin au 1er octobre 2021

Le Palais Fesch revient dans une magnifique exposition sur la légende qui s'est construite autour de Napoléon Bonaparte après sa mort.


Musée de la Grande Guerre de Meaux